Mali/Burkina Faso : les communautés mobilisées pour les droits de l’enfant avec le projet RECORDE - SOS Villages d'Enfants

Mali/Burkina Faso : les communautés mobilisées pour les droits de l’enfant avec le projet RECORDE

Marine Casaux-Bussière, chargée de programmes internationaux, s’est déplacée au Burkina Faso et au Mali aux mois d’octobre/novembre derniers pour une visite de suivi des activités du projet RECORDE, cofinancé par l’Agence Française de Développement et la coopération monégasque.

 

Un peu plus de 18 mois après le démarrage du projet, SOS Villages d’Enfants France a pu mesurer les progrès des 13 communautés dans lesquelles le projet est mis en œuvre vers la promotion et la protection des droits de l’enfant. Dans chaque localité, un club d’enfants est actif et se réunit une fois par trimestre autour d’activités ludo-éducatives sur les droits de l’enfant et de sensibilisations menées auprès des autres enfants.

 

Des comités de protection et de bien-être de l’enfant, composés de membres de la communauté, ont également été créés pour prévenir ou agir en cas de violation des droits de l’enfant. 386 familles sont en outre accompagnées par les équipes de SOS Villages d’Enfants Burkina Faso et Mali pour renforcer leurs compétences parentales et leur autonomie financière. Ainsi par exemple au Mali, 13 familles dont la situation s’était suffisamment améliorée ont quitté le programme fin 2017. Tout au long de cette première phase du projet, les équipes de SOS Villages d’Enfants ont également œuvré pour la mise en place de 11 périmètres maraîchers et une ferme avicole qui permettront aux communautés de générer des ressources dont une partie sera reversée au profit des familles les plus vulnérables.

 

Toutes les activités du projet sont menées en collaboration avec des associations locales (« organisations à base communautaires ») dont les compétences sont renforcées afin qu’elles puissent prendre le relais de SOS Villages d’Enfants à la fin du projet. Au Mali, où la visite de terrain a été menée aux côtés de Marie-Claude Hamon, Vice-Présidente de SOS France, le président de l’organisation à base communautaire de Dialaya a ainsi confié sa satisfaction que l’association possède à présent un bureau pour se réunir et déclarer : « Même si SOS Villages d’Enfants se retire dès aujourd’hui, nous savons comment défende les droits de nos enfants ».

 

Retrouvez ci-dessous des nouvelles du projet dans la communauté de Kandiaoura (Mali) :

– Une caisse de solidarité santé : https://www.sosve.org/actualites/projet-recorde-mali-caisse-de-solidarite-sante/

– Un club d’enfants dynamique : https://www.sosve.org/actualites/projet-recorde-mali-club-denfants-dynamique/

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !