L'accès à l'éducation - Un droit fondamental pour tous les enfants

L’accès à l’éducation

De nombreux enfants, tout particulièrement des filles, quittent l’école afin de travailler et contribuer au revenu familial.

263 millions d’enfants et de jeunes non scolarisés dans le monde. 


(Enfants et jeunes en âge d’aller à l’école, de la maternelle à la fin du collège. Source : Unesco, 2016)

 

SOS Villages d’Enfants construit ou soutient des jardins d’enfants et des écoles primaires, secondaires et techniques afin de pallier l’absence de structures éducatives locales là où les autorités ne sont pas en mesure de le faire ou leur insuffisance, lorsqu’elles existent mais ne sont pas conformes aux standards.

 

Ces établissements accueillent les enfants et les jeunes des villages d’enfants SOS mais sont aussi largement ouverts aux enfants issus des familles les plus défavorisées du voisinage qui ont ainsi accès au droit fondamental qu’est l’éducation. La cantine de chaque établissement scolaire SOS sert un repas équilibré à tous les élèves.

 

SOS Villages d’Enfants développe également des centres de formation professionnelle pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes et leur future insertion dans le tissu socio-économique de leur pays.

 

 

En quelques chiffres, à travers le monde :

 

  • 277 jardins d’enfants ;
  • 196 écoles ;
  • 137 centres de formation professionnelle.

 

 

… soit près de 198 600 enfants, jeunes et adultes dans le monde. (chiffres 2020)

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants