Article - SOS Villages d'Enfants

Monabanq renouvelle son soutien avec le Livret Développement Durable et Solidaire

 

Monabanq réitère son soutien à SOS Villages d’Enfants en 2020 avec l’ouverture d’un nouveau produit financier solidaire : le Développement Durable et Solidaire (LDDS). Un nouveau dispositif qui permets aux titulaires de livret de faire des dons à SOS Villages d’Enfants.

 

Les livrets Développement Durable et Solidaire 

Les livrets Développement Durable et Solidaire (LDDS) sont des produits d’épargne réglementés et rémunérés, permettant de contribuer au financement de PME ainsi qu’à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

A compter du 1er Octobre 2020, le titulaire d’un tel livret doit pouvoir affecter une partie de son épargne, qu’il s’agisse des intérêts issus des sommes déposées ou d’une partie des sommes déposées elles-mêmes, au financement d’entreprises de l’ESS. Monabanq propose également, une fois par an, aux détenteurs de ces livrets, de faire un ou plusieurs dons à des associations ouvrant pour l’intérêt général.

 

 

Un nouveau produit solidaire 

 

 

SOS Villages d’Enfants est partenaire de Monabanq depuis plus d’un an. La banque en ligne propose à ses nouveaux clients la possibilité de reverser une partie de leur prime de bienvenue à l’association, au moment de l’ouverture d’un compte. L’ouverture de ce nouveau produit financier permettra à Monabanq de diversifier ses dispositifs de soutien et de renforcer son engagement pour l’enfance.

 

La Fondation SNCF soutient SOS Villages d’Enfants

 

Jeudi 15 octobre 2020, la Fondation SNCF et SOS Villages d’Enfants ont signé une convention de mécénat. À cette occasion, Arnaud PETITJEANDirecteur Territorial des Lignes SNCF TER Poitou-Charentes a remis une dotation de 20 000 € au village SOS de Gémozac. 

 

La Fondation SNCF apporte son soutien au projet d’extension du village d’enfants SOS de Gémozac qui accueille des enfants du Département de Charente Maritime. C’est dans le cadre de ce soutien que les collaborateurs de la Fondation SNCF se sont rendus au village de Gémozac. Ils y ont été reçus chaleureusement par Monsieur Girard, Maire de la commune de Gémozac et Mesdames Elsa Da Silva et Isabelle Hamel, respectivement Directrice et Cheffe de Service Educatif du village SOS. Cette visite a été l’occasion de rencontrer les équipes du village et de mieux comprendre les enjeux de l’accueil en villages d’enfants.

 

 

Le village de Gémozac, construit en 2018 par SOS Villages d’Enfants, comprend actuellement 7 maisons familiales. Le projet soutenu par la Fondation SNCF visera son extension par la construction de deux nouvelles maisons pour accueillir 10enfants supplémentaires dès l’été 2021. La Fondation participera au financement de l’aménagement de ces maisons pour créer des conditions d’accueil chaleureuses. 

 

A noter que ce soutien de la Fondation SNCF se conjugue à une volonté locale de l’entreprise d’engager ses collaborateurs dans des actions en faveur de l’association. Au cours de l’été 2020, des challenges commerciaux ont ainsi été organisés sur le territoire pour engager les équipes au profit de l’association.  

 

Solidarité pour le village d’enfants SOS

Le 30 septembre, un chèque de 5 000 € a été remis à Vincent Léger, directeur du village d’enfants SOS, par les trois clubs du Rotary de Nancy.

Ce don provient du loto organisé conjointement par ces clubs, auquel avaient participé plus de 300 personnes.

il servira à financer un poste de répétitrice scolaire pour 16 enfants du CP au CM2 (8 heures par semaine tout au long de l’année scolaire).

Mathilde, en 3e année de philosophie, occupera cette fonction pour l’année scolaire en cours et a déjà commencé à travailler avec les enfants.

 

Les Conseillers à l’Action Pédagogique : soutien, accompagnement, communication

Les missions des Conseillers à l’Action Pédagogique (CAP) et l’organisation de leur travail visent à garantir le soutien nécessaire aux établissements et à renforcer les liens de travail avec les services du siège.

Rattachés à la direction des activités, ils assurent ainsi, dans le périmètre de l’action éducative, des missions de conseil, d’animation et d’évaluation. Ils participent à la mise en œuvre du projet associatif et des plans stratégiques qui en découlent et interviennent en tant que formateurs. Ils s’engagent également en faveur du plaidoyer.

 

 

Chacun des trois Conseillers à l’Action Pédagogique est référent pour un nombre limité de villages ou établissements, afin de renforcer encore davantage le soutien aux équipes et le lien avec les services du siège :

Ludovic Niccoli : Busigny, Calais, Jarville, Marange-Silvange, Marly, La Maison Claire Morandat, Neuville et Programmes de Renforcement des Familles ;

Slimane Bouklouche : Besse-sur-Issole, Châteaudun, Carros, Digne-les-Bains, Marseille, Plaisir et Persan ;

Dominique Vial : Beauvais-sur-Matha, Lion d’Angers, Gémozac et Sainte-Luce.

A vos marques… Prêts ?… Votez !

SOS Villages d’Enfants a été sélectionné par le magazine Selection Reader’s Digest pour concourir au 18e prix de la solidarité.

Le magazine avait réalisé un reportage au village d’enfants SOS de Jarville en septembre.

 

Vous pouvez dès à présent voter pour l’association à l’adresse suivante : https://prixdelasolidarite.selectionclic.com/. Attention, les votes seront clôturés le 30 novembre 2020 !

À l’issue des votes, Sélection Reader’s Digest et La Banque Humanitaire de Loire-Atlantique remettront un chèque de 8 000 euros à l’association lauréate et de 2000 euros à l’association classée en 2e position.

 

N’hésitez pas à partager!

 

Un accompagnement pour terminer ses études

Le contrat « Pause toi » est l’un des 3 volets de la politique associative d’accompagnement des adolescents et jeunes majeurs, mise en place depuis un an. Il permet d’accompagner des jeunes majeurs sortis des villages d’enfants SOS depuis un certain temps, et qui rencontrent une difficulté à un moment donné. Cela a été le cas pour la jeune Anaïs, qui a quitté le village SOS de Busigny en 2017.

Une éducatrice spécialisée a alerté la coordinatrice de la politique d’accompagnement des adolescents et jeunes majeurs sur la situation d’Anaïs, qui faisait face à des difficultés pour payer son loyer.

La mise en place d’un contrat « Pause toi » de 3 mois lui a permis de régler les trois derniers loyers de l’année 2019, dans l’attente du versement de sa bourse d’études. Cela lui a aussi permis d’avoir un soutien pour la demande de complément de bourse, qui est une possibilité pour les jeunes ayant connu un parcours en protection de l’enfance. L’accompagnement de trois mois s’est fait grâce aux liens réguliers qu’elle entretient toujours avec le village d’enfants SOS.

Anaïs a terminé sa formation d’aide-soignante cet été et son stage pendant le confinement. Elle a obtenu un CDI dans un EPHAD* où elle est épanouie.

 

 

*Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

 

Cliquez sur le lien ! Politique d’accompagn 4p bd

Les élections EVCJ au village d’enfants SOS

Le mercredi 23 septembre, se sont déroulées les élections pour les représentants EVCJ (Espace Village de Consultation des Jeunes).

Jeunes et moins jeunes, accompagnés de leurs accueillants, se sont succédé toute la journée pour déposer leur vote à la maison commune.

Pour l’occasion, la municipalité avait gracieusement prêté les équipements nécessaires (isoloir, urne…) afin de voter « comme les grands ».

Les enfants et jeunes ont participé avec beaucoup d’enthousiasme à cet événement : près de 80 % des enfants inscrits sur la liste se sont présentés au bureau de vote !

En fin d’après-midi, les résultats des élections ont été proclamés autour d’un goûter convivial réunissant tous les enfants, jeunes et adultes du village SOS.

 

Pour les moins de 12 ans :

  • Titulaires : Leila (10 ans) / Nancy (11 ans)
  • Suppléante : Victoria (8 ans)

Pour les plus de 12 ans :

  • Titulaires : Sabrina (14 ans)/ Léa et Léa (15 ans)/Sarah (14 ans)
  • Suppléantes : Laura (12 ans) et Samara (13 ans)

 

Les nouveaux élus EVCJ 2020-2022, ont été applaudis par tous !

 

 

 

 

 

Les enfants au cœur des espaces naturels remarquables du Département du Nord

Pendant le confinement, enfants et professionnels du village d’enfants SOS avaient pu profiter de « bulles d’oxygène » dans les parcs et jardins des espaces culturels ou naturels protégés du Département du Nord. Des liens se sont alors créés entre les professionnels, les enfants du village SOS et les animateurs nature des services agriculture, eau et environnement du Département du Nord.

Le service Ruralité et Environnement conjointement avec le service Enfance Famille Jeunesse du Département ont alors sollicité le village d’enfants SOS pour participer à un projet expérimental : « Les Enfants au Cœur des ENN ». Le projet a été ensuite pensé et projeté conjointement entre l’équipe du village SOS et celle du département.

D’août 2020 à juillet 2021, 8 enfants du village SOS vont ainsi bénéficier de nombreuses séances de découvertes et vont participer à la protection des espaces naturels remarquables : des dunes du littoral jusqu’au cœur de l’Avesnois, en passant par des secteurs forestiers, marais, eaux vives, prairies humides… Cet ensemble constitue un patrimoine exceptionnel de plus 3 200 hectares où les enfants vont pouvoir partir à la découverte des habitants de la forêt, des terrils, des oiseaux, recréer un écosystème en creusant une mare, découvrir les métiers des gardes départementaux, passer une nuit à observer les chauves-souris, au mois de mars partir à la découverte « des indices du printemps »…

 

 

« WORLD CLEANUP DAY » : SYNCHRONISATION DANS LE MONDE POUR PRESERVER NOTRE PLANETE

Comme c’est le cas depuis maintenant deux ans, les enfants du village SOS de Plaisir étaient au rendez-vous pour cette journée de solidarité.

Au programme : ramassage, tri des déchets et sensibilisation à une planète, un quartier, une rue propres…

« Démasqués » par Madame la maire de Plaisir qui nous a félicités d’être présents pour cette manifestation, nous avons terminé notre périple en éprouvant deux sentiments opposés : la fierté de nous photographier avec notre abondante récolte et l’amertume liée à ce triste constat.

Nous resterons quoi qu’il en soit en action et prévoyons même de monter une association pour organiser régulièrement, en lien avec les habitants du quartier, des randonnées « Zéro déchet »

Merci aux enfants pour leur implication !

 

 

 

 

Rencontres partenariales avec la MDS Calais

Il y a environ un an, les deux nouvelles responsables « territoire et solidarités » et adjointes de la directrice de la Maison Département Solidarité (MDS) de Calais étaient venues visiter le village d’enfants SOS.

Des rencontres semestrielles avaient alors été convenues entre les cadres de la protection de l’enfance de la MDS et ceux du village SOS pour fluidifier les relations entre les deux organisations, autour de différentes thématiques :

  • Les situations des enfants en délaissement ;
  • Les améliorations attendues de part et d’autre pour optimiser la collaboration ;
  • Les projets du territoire pouvant concerner et être portés par le village d’enfants SOS.

La crise sanitaire a repoussé la réunion initiale prévue en juin mais le 29 septembre au matin, la MDS est venue à la rencontre de l’équipe du village d’enfants SOS : la responsable de secteur de l’ASE, les deux chefs de service socio-éducatifs, une psychologue et une responsable du territoire ont échangé avec les six cadres du village SOS.

Après avoir rappelé les fondamentaux du projet associatif de SOS Villages d’Enfants et sa déclinaison locale, ces derniers ont abordé les placements à domicile, les accueils d’urgence et les hébergements classiques concernant les enfants connus par le territoire. L’occasion d’évoquer les satisfactions mais aussi de déplorer certaines réalités comme le turn-over des référents sociaux, leur absence auprès des enfants confiés, le travail avec les juges des enfants, les besoins d’intervention en prévention précoce en lien avec les 1 000 premiers jours de l’enfant qui pourraient être réalisées par le PRF… Des pistes ont été explorées et beaucoup d’autres sujets restent à aborder comme les contrats jeunes majeurs, le travail avec les familles, la communication…

Rendez-vous est pris en début d’année prochaine pour continuer ce travail partenarial.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !