Article - SOS Villages d'Enfants

De concert avec des partenaires de la protection de l’enfance, l’association appelle à une vaccination immédiate des professionnels du secteur

Depuis plusieurs semaines, l’association demande au Gouvernement que les professionnels de la Protection de l’enfance et du secteur associatif habilité de la protection judiciaire de la jeunesse (associations, fondations, fédérations et collectifs) figurent immédiatement sur la liste de ceux qui ont besoin d’être vaccinés. L’association considère qu’il est dans l’intérêt des personnels, des enfants et des familles, de permettre l’accès prioritaire à la vaccination contre la COVID-19 aux personnels concernés, afin de garantir la sécurité de tous.

 

 

Le 6 avril, un communiqué de presse commun a été diffusé au nom des structures suivantes : Apprentis d’Auteuil, Action Enfance, SOS Villages d’Enfants, La Vie au Grand Air, CNAEMO, ANAMAAF, Groupement Associatif CIThéA, Uniopss, Groupe SOS Jeunesse et la CNAPE.

 

Plusieurs media ont repris et diffusé les messages portés par notre collectif, ce qui a permis une visibilité dans l’espace public, auprès des décideurs politiques et du grand public.

 

 

Le 13 avril, lors d’une réunion inter-associative sur la COVID-19, les partenaires ont interpellé Adrien Taquet, Secrétaire d’État auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l’Enfance et des Familles, sur cette question de la vaccination prioritaire pour nous.

Il n’a pas été en mesure de répondre. Aussi, les équipes de plaidoyer restent impliquées et sont déterminées à faire entendre la voix de leurs associations et de leurs collègues.

Le travail en cours est très actif :

  • Isabelle Santiago, Députée du Val-de-Marne, a relayé notre demande sous forme de courrier au secrétaire d’Etat ;
  • Elisabeth Doisneau, Sénatrice de Mayenne et membre du Conseil National pour la Protection de l’Enfance (CNPE), a interpellé le cabinet avec notre communiqué en insistant plus particulièrement sur la situation des assistants familiaux. Elle a reçu une réponse négative de la part du conseiller parlementaire du cabinet d’Adrien Taquet.

 

 

Le 15 avril, en attendant l’accès à la vaccination pour tous les personnels, une première étape a été franchie : les professionnels de la protection de l’enfance de plus de 55 ans ont désormais accès à la vaccination sur des créneaux dédiés.

Le Premier ministre a en effet annoncé l’ouverture de créneaux dédiés, en centres de vaccination, aux professionnels prioritaires de plus de 55 ans, considérés comme les plus exposés au virus.

Les professionnels de la protection de l’enfance de plus de 55 ans en font partie et peuvent bénéficier de ce dispositif préférentiel depuis le week-end des 17 et 18 avril. Cette solution sera proposée a minima pour les deux prochaines semaines, y compris les week-ends.

Concrètement, les professionnels concernés par ce circuit rapide de vaccination se verront notifier un message par leur ministère ou la collectivité de tutelle, accompagné de la liste des centres concernés. Ils pourront dès lors se présenter sur l’un des créneaux réservés, et se faire vacciner sur présentation d’un justificatif d’éligibilité : carte professionnelle pour les fonctionnaires, déclaration sur l’honneur et bulletin de salaire pour les salariés.

Suivez ce lien pour réserver votre créneau si vous êtes éligible :

https://www.gouvernement.fr/partage/12230-ouverture-de-creneaux-dedies-aux-professionnels-prioritaires-de-plus-de-55-ans-en-centres-de

 

 

La suite ?

L’accès à la vaccination pour tous les personnels de la protection de l’enfance en contact avec le public demeure crucial.

Une question parlementaire (QP) sera déposée par Laurence Rossignol, Sénatrice de l’Oise, dans les jours qui viennent. Elle est en cours de rédaction et réitère notre demande d’inclure les professionnels de la protection de l’enfance dans la liste des personnels médicaux et médico-sociaux prioritaires pour la vaccination, en cohérence avec la stratégie vaccinale aujourd’hui déployée.

Découvrez la campagne de collecte Jeunes Majeurs 2021 !

Un dispositif marketing 360 (papier et digital) est déployé depuis le  06 avril pour la collecte de dons autour du programme Jeunes Majeurs. Ce dispositif comprend :

 

  • Un courrier d’appel à dons

 

 

 

  • Un header dédié sur le site Internet de l’association

 

  • Un formulaire de dons habillé aux couleurs de la campagne.
  • 5 emails avec des envois étalés jusqu’au 15/06
  • Un dispositif média digital avec des pushs Facebook/Instagram et des bannières sur sites.

 

Le comédien et youtuber Jhon Rachid reçu par des jeunes de la Maison Claire Morandat

 

Vendredi 9 avril, un invité exceptionnel était attendu à la Maison Claire Morandat. En effet, le youtubeur et comédien Jhon Rachid était convié par les équipes de la communication à venir découvrir notre établissement et à rencontrer Dylan, Roger et Leïla, jeunes pris en charge à la MCM, et les équipes. Les jeunes le connaissaient à travers ses vidéos mais aussi ses BD qui racontent son parcours depuis son placement en foyer, et que Gauthier Carlier, psychologue à la MCM, a fait découvrir aux jeunes.

Jhon Rachid a grandi en foyer de ses 7 à 17 ans, et s’est beaucoup exprimé sur son vécu, notamment à travers la BD « comme on peut ». L’idée était ici de mettre sa notoriété et sa légitimité à s’exprimer sur le sujet au service de notre programme d’accompagnement des jeunes majeurs, pour lui offrir une belle visibilité.

Accueilli par Dylan et Roger, et accompagné d’Olivier Dricot, le directeur, Gauthier, Mouh-Saïd Berkaine, éducateur, les jeunes ont pu échanger longuement avec l’humoriste sur leurs parcours, leurs difficultés, ce que leur apporte l’association au quotidien, et leurs projets.

 

 

Le déjeuner, préparé par Barbara Colaianni et Mélissa Brasselet, s’est fait dans le jardin du bâtiment principal, où Leïla, également accueillie à la MCM, a rejoint l’équipe pour pouvoir elle aussi échanger avec Jhon Rachid.  Entre les anecdotes et les rires, tous se sont trouvés de nombreuses similitudes dans leurs histoires et leur ressenti.

L’après-midi, Roger et Dylan ont montré à l’influenceur leurs studios, et ont pu lui raconter plus en détail leur quotidien. Des moments riches en émotion, tant pour les jeunes que pour Jhon Rachid.

A la fin de la journée, le youtubeur était convaincu par notre projet associatif et conquis par ce moment passé avec les jeunes. Cette visite marque probablement le début d’une belle collaboration !

La vidéo de cette journée devrait bientôt être diffusée sur ses réseaux sociaux.

   

Vers la mise en place d’une garantie européenne pour l’enfance

garantie européenne pour l'enfanceLe 24 mars, la Commission européenne a adopté la première stratégie globale de l’Union Européenne et a publié une proposition établissant une garantie européenne pour l’enfance. Elle vise à lutter contre la pauvreté des enfants en Europe et leur exclusion sociale et à promouvoir l’égalité des chances en garantissant l’accès aux enfants en situation de vulnérabilité à un ensemble de services élémentaires tels que la santé ou l’éducation. Plus de 18 millions d’enfants sont concernés. Pour atteindre cet objectif, la présente proposition formule des orientations et fournit des outils aux États membres pour venir en aide aux enfants en situation de vulnérabilité.

 

Des négociations autour de cette garantie auront lieu en mai entre les Etats membres de l’UE et la Commission afin d’amender cette proposition. La version finale devrait être adoptée en juin. A partir de son adoption, les Etats membres auront 6 mois pour décliner cette garantie par le biais de plans nationaux en tenant compte des besoins spécifiques des enfants en situation de vulnérabilité dans leur pays.

 

Cette garantie est une véritable opportunité pour lutter contre la pauvreté des enfants et l’exercice effectif de leurs droits.

 

SOS Villages d’Enfants International salue la publication de cette proposition de garantie européenne pour l’enfance et formule des recommandations afin qu’elle soit encore plus adaptée pour les enfants et jeunes que nous accompagnons.

 

SOS Villages d’Enfants se mobilisera à deux niveaux : d’abord auprès de nos interlocuteurs en charge de ces questions européennes pour leur présenter nos propositions d’amendements afin qu’ils les reprennent lors des négociations européennes ; puis au niveau national, après l’adoption de la garantie, pour que les plans nationaux prennent bien en compte les problématiques des enfants et jeunes accueillis en protection de l’enfance.

 

 

 

Par ailleurs, la Fédération internationale de SOS Villages d’Enfants, avec l’appui de SOS Villages d’Enfants France organisera un événement le 11 mai qui réunira plusieurs ministres européens afin que les organisations de la société civile présentent leurs recommandations pour amender la garantie. Cet événement sera parrainé par la France et Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles qui y sera présent.

 

Pour en savoir plus, à prévoir en téléchargement

Prix Helmut Kutin 2021 : trois lauréats ex aequo ! Zuhair Zboun (Palestine), Dina Quispe (Pérou) et Adrolata Nikuze (Rwanda)

Chaque jour, les équipes des villages d’enfants SOS veillent à ce que chaque enfant et chaque jeune grandisse avec le soutien et les liens dont il a besoin pour assurer son avenir et devenir le plus fort. De nombreux collaborateurs ont des personnalités inspirantes, et vont régulièrement au-delà de leur mission pour avoir un impact durable dans la vie des enfants et des jeunes.

 

Ces qualités sont présentes chez chacun des près de 50 collaborateurs nominés pour le prix Helmut Kutin de cette année, dont Sylvette Guichard, mère SOS au village d’enfants SOS de Carros.

 

Le processus de sélection du prix a débuté par un vote en ligne qui a réduit la liste des finalistes de 10 à 6. Ensuite, les membres de la Coalition internationale de la jeunesse (IYC) de SOS Villages d’Enfants – un groupe de jeunes du monde entier – ont passé en revue les six finalistes et ont voté pour leurs favoris. Les votes des membres de l’Année ont compté pour 50% et les votes en ligne les 50% restants.

 

Compte tenu de la proximité du nombre de votes obtenus par trois collaborateurs, le conseil d’administration de la Hermann Gmeiner Academy a décidé de confirmer trois lauréats du prix Helmut Kutin 2021!

 

Adrolata Nikuze, une mère SOS du Rwanda, a pris soin de 53 enfants en près de 30 ans au village d’enfants SOS de Gikongoro. Pendant le génocide contre les Tutsis en 1994, Adrolata a fui avec les 10 enfants de sa famille SOS et a vécu en exil trouvant refuge vers la République Démocratique du Congo voisine. « Quand j’ai lu son histoire, j’étais presque en larmes », raconte Napoa, membre de l’IYC du Ghana. « En faire toujours plus, même en temps de guerre, et fuir avec 10 enfants ! Je ne sais pas comment elle a réussi ça. Elle les a gardés en sécurité, même dans le camp de réfugiés, et leur a fait traverser tout cela. Je pense que c’est un exploit remarquable ».

 

Dina Quispe, une mère SOS du Pérou, a élevé une trentaine d’enfants au village d’enfants SOS d’Ayacucho, dont un certain nombre avaient des problèmes émotionnels et comportementaux. Grâce à sa patience, à son amour et son dévouement, Dina les a aidés à atteindre la stabilité émotionnelle. Vladut, un membre de l’IYC de Roumanie déclare : « l’histoire de Dina m’a beaucoup impressionné et me rappelle la mère SOS avec laquelle j’ai grandi ». Anita, un membre de l’IYC du Burkina Faso a ajouté, « peu importe le parcours des enfants ou leur défi, Dina les a aidés à trouver leur vraie personnalité ».

 

Zuhair Zboun, un coordinateur de soins aux jeunes de Palestine, est un mentor auprès de jeunes de Cisjordanie palestinienne depuis une vingtaine d’années. Pendant le confinement dû à la Covid-19, Zuhair a mobilisé des jeunes de Bethléem pour distribuer des colis alimentaires et une aide financière aux familles de la communauté. « Il était parfois un superviseur, parfois un frère, parfois un ami, et parfois un père aussi », explique Jaya Krishna, un membre de l’IYC du Népal. Il ajoute qu’une telle figure tutélaire est très importante pour les jeunes qui quittent la prise en charge SOS pour aller vers l’autonomie.

 

Les lauréats seront honorés lors de l’Assemblée générale de SOS Villages d’enfants en juin 2021. Félicitations aux trois lauréats, aux finalistes et à tous les nominés !

 

L’association engagée aux côtés du Défenseur des Droits : premiers retours sur la plateforme antidiscriminations.fr

Lancée le 12 février 2021, la plateforme antidiscriminations.fr a reçu près de 17 000 visites.  Plus de 3 000 appels ont été passés au 3928, et plus de 800 tchats ont été effectués avec les juristes du Défenseur des Droits.

 

Pour faire encore mieux connaître ce nouveau dispositif et encourager les victimes à y avoir recours, le Défenseur des Droits a lancé le 10 avril une campagne d’information auprès d’un public prioritaire : les jeunes. En effet, les 16-25 ans sont confrontés aux premières expériences de discriminations souvent déterminantes dans leur parcours individuel.

 

Cette campagne est diffusée à la radio jusqu’au 28 avril. Vous pourrez l’entendre sur NRJ, Skyrock, FunRadio, Virgin radio, RFM, Chérie FM, sur les radios indépendantes, mais également sur France Inter, RTL, RMC Info, Europe 1 et Nova. Une deuxième vague est d’ores-et-déjà prévue, sur Internet cette fois, au mois de juin.

 

Deux spots radios seront diffusés à partir de samedi, valorisant l’un l’utilisation du tchat, l’autre l’appel téléphonique au 3928.

 

Violences sexuelles faites aux enfants : mieux détecter et mieux accompagner les victimes dans le cadre de la protection de l’enfance

La conférence, qui s’est tenue le 15 avril, a été conduite par l’école de la protection de l’enfance avec l’appui de Martine Nisse, directrice du centre des Buttes-Chaumont (Paris) et partenaire de notre association pour accompagner au mieux les enfants victimes de violences sexuelles.

 

Plusieurs temps forts ont rythmé la journée.

 

Un témoignage très fort d’Emma, 18 ans, a permis de mieux comprendre ce que vivent les enfants concernés.  Différents intervenants dans le domaine éducatif, thérapeutique ou judiciaire ont apporté des outils importants pour mieux aborder cette question.

 

Lors d’une table ronde portant sur la détection des violences sexuelles, Angélique, éducatrice familiale, a partagé son expérience car elle a été confrontée à une situation de violences sexuelles d’un enfant envers d’autres.

 

Christophe Chabrier, directeur des activités de SOS Villages d’Enfants, est intervenu sur la pertinence de délivrer une formation spécifique en direction de la pluralité des acteurs autour de l’enfant protégé, une démarche souhaitable et utile au regard de leurs diverses responsabilités.

 

Martine Nisse a quant à elle présenté des outils et formations pour apprendre à détecter les violences sexuelles et à accueillir la parole de l’enfant, pour mieux l’accompagner sur le plan éducatif, thérapeutique et judicaire.

 

La journée a été conclue par Edouard Durand, juge des enfants et co-président de la Commission sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants.

 

Grâce à notre partenaire, le Bulletin de la Protection de l’Enfance, l’association dispose exceptionnellement d’un accès à la conférence afin de vous permettre de la visionner. Pour y accéder, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant https://www.praxislab.education

et entrer les codes ci-dessous :

 

identifiant : sosve

mot de passe : Enfant.2021

 

Attention :

Ces codes d’accès sont strictement réservés au personnel de SOS Villages d’Enfants. Et tout téléchargement et diffusion externe sont interdits.

Merci d’avance de bien respecter ces consignes.

Les XIVe Assises Nationales de la Protection de l’Enfance : un Méta Besoin de sécurité

Comme chaque année depuis 10 ans, l’association contribue activement à l’organisation des Assises Nationales de la Protection de l’Enfance.

Cette année, l’association interviendra dans deux ateliers : celui sur l’attachement – avec une intervention centrée sur le lien fraternel – et celui sur la participation des enfants et des jeunes.

Elle disposera de stands, proposera une exposition et organisera la remise, en avant-première, du nouveau cahier SOS dédié à la fratrie, actuellement en cours de rédaction.

 

> Jeudi 24 et vendredi 25 juin 2021 en présentiel à la Cité des Congrès de Nantes et en distanciel en live sur une plateforme de streaming dédiée

Programme ci-joint ou sur www.assisesprotectionenfance.fr

 

 

Prendre de l’assurance par le théâtre et les marionnettes : un exemple à Calais

Sylvia Maïdi, mère SOS et Clotilde Ribreux, éducatrice scolaire sont deux professionnelles expérimentées et engagées qui transmettent aux enfants accueillis leur passion pour le théâtre et les marionnettes.

 

Ecriture, mise en scène, décors, vidéo, régie, jeu d’acteur… Autant de sujets qu’elles partagent avec les enfants du village jusqu’au moment magique de la représentation où acteurs et spectateurs se rejoignent dans une communion culturelle et dans le plaisir d’un partage d’émotions…

 

 

Les rendez-vous théâtre et marionnettes de Sylvia et Clotilde font aujourd’hui partie des fondamentaux du village d’enfants SOS de Calais, de son ADN… La représentation est un moment rare, attendu par le plus grand nombre et qui clôture des semaines de travail avec parfois des moments de tension.

 

 

A l’arrivée, les enfants apprennent déjà à connaître mieux « le théâtre », apprennent ce que sont la scène, les coulisses, le décor, la régie. Ils apprennent à s’écouter, à se respecter, à laisser vivre les autres et à prendre en compte aussi les difficultés et les diversités des autres enfants.

 

Ils doivent parler fort et s’exprimer « correctement », donc à faire des phrases entières pour se faire comprendre sur la scène.

 

Ceux qui sont timides osent se cacher un peu moins, et à l’inverse, les enfants plutôt extravertis, apprennent à canaliser leur énergie…

 

Ces séquences de travail contribuent à leur construction psychique et à leur donner l’assurance nécessaire pour avancer sur le chemin de la vie…

 

Deux week-ends sportifs accueillis par Wilfried Clerton

Tous à bord ! Wilfried Clerton, skipper et soutien de SOS Villages d’Enfants, a accueilli deux enfants du PEPS (Programme d’Epanouissement Par le Sport) deux week-ends d’affilée.

Le week-end du 3/4 avril, c’est Florian, un jeune de Beauvais-sur-Martha qui se prêtait à l’aventure. Luna, du village de Gémozac, a profité du programme le week-end du 10/11 avril.

Au programme : randonnée à vélo sur l’Île de Ré, découverte du port maritime de la Rochelle, visite du quai d’amarrage du voilier Kriter VIII, puis préparation du dîner et nuit à bord du bateau comme de vrais moussaillons !

 

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !