Questions – réponses

NOTRE MISSION

  • Qui sont les enfants accueillis en village d’enfants SOS ? Sont-ils orphelins ?
    Dans le monde les enfants sont orphelins ou abandonnés (par misère ou parce qu’ils sont jumeaux et risquent de porter malheur etc.) Ces enfants sont seuls et exposés à tous les dangers.
    En France, les enfants confiés à SOS Villages d’Enfants étaient orphelins à l’origine. Aujourd’hui, la plupart sont surtout retirés à la garde de leurs parents au titre de la protection de l’enfance (manque de soin, maltraitance …).

 

  • A quel âge un enfant peut-il être accueilli dans un village d’enfants SOS ?
    Un enfant peut être accueilli à tout âge dans un village d’enfants SOS, même comme nourrisson. SOS Villages d’Enfants accueille les frères et sœurs : les plus jeunes comme les plus âgés trouvent dans un village d’enfants SOS un accompagnement spécifique grâce à leur mère SOS et une équipe équipe éducative qui est à leurs côtés au quotidien et dans la durée.

 

  • Que se passe-t-il à la majorité des enfants ?
    Les enfants sont confiés à SOS Villages d’Enfants jusqu’à leur majorité, mais SOS Villages d’Enfants accompagne les jeunes devenus adultes jusqu’à ce qu’ils soient véritablement autonomes et insérés professionnellement et socialement.
    En outre, les liens tissés avec leur mère SOS et l’équipe éducative persistent au-delà de leur majorité et restent pour beaucoup leur unique référence fondatrice.

 

  • Qui sont les mères SOS ?
    Les mères SOS sont recrutées localement, formées et salariées par SOS Villages d’Enfants. Elles s’engagent à vivre au quotidien et dans la durée auprès des enfants qui leur sont confiés. Au-delà de leur fonction, il s’agit d’un engagement à accompagner des enfants vers leur épanouissement et leur autonomie.
    En France, elles accueillent en moyenne 4 à 5 enfants. Dans le monde, elles peuvent en accueillir 10 par maison, selon l’usage local.

 

  • Y a-t-il des pères SOS ?
    Notre choix de proposer aux enfants un environnement de type familial et maternel est celui qui, à ce jour, nous semble le plus efficace et acceptable, pour eux-mêmes et pour leurs familles et les administrations qui nous les confient.
    La responsabilité des enfants est confiée à la mère SOS, qui est formée pour cet accompagnement spécifique où les qualités humaines vont de pair avec une compétence de type professionnel, au sein d’une équipe éducative.
    En revanche, une mère SOS peut être mariée et/ou avoir des enfants, mais la priorité reste sa disponibilité envers les enfants qui lui sont confiés.
    Nombreux sont les hommes parmi les éducateurs, psychologues et responsables des villages. Et, bien sûr, cette mixité des adultes auprès des enfants fait partie du cadre pédagogique qu’il nous semble indispensable de garantir.
    Sur le plan psychologique, nous proposons une prise en charge qui permet aux enfants placés (pour une longue durée) de rester avec leurs frères et sœurs et, de trouver dans leur éducatrice familiale (mère SOS) quelqu’un qui jouera, peu à peu, le rôle de « tuteur d’attachement » si important à leur croissance et à leur développement.

 

  • Qu’est-ce-qu’un « village » d’enfants SOS ?
    L’appellation « villages » d’enfants SOS est liée à la disposition des premières maisons regroupées à Imst, en Autriche. Ces maisons étaient destinées à accueillir les enfants orphelins après la guerre en 1949.
    Aujourd’hui, il peut s’agir d’une entité spécifique comme c’est le cas dans les pays du monde ou il peut s’agir d’un ensemble de maisons proches, dans un lotissement par exemple où les maisons SOS sont mêlées aux autres habitations. Ce schéma prévaut en France car il facilite l’intégration des enfants.
    Dans tous les cas, une équipe éducative constitue également l’âme d’un village d’enfants SOS : cette équipe est placée sous la responsabilité d’un directeur.

NOS EQUIPES

  • Pour connaître les conditions de recrutement en France, nous vous invitons à consulter les informations spécifiques dans la rubrique « Rejoindre nos équipes ».

 

  • Pour nos actions dans le monde, le recrutement se fait essentiellement localement dans les pays où nous intervenons.

STAGE, BÉNÉVOLAT, MISSION à L’ÉTRANGER

    • Stage : En France, chaque village gère son personnel éducatif. Vous pouvez adresser directement votre candidature au village d’enfants SOS qui vous intéresse.
      Pour nos actions dans le monde, les équipes des villages d’enfants SOS sont essentiellement locales.

 

 

    • Dans le monde, nous ne pouvons accueillir de bénévoles dans les villages d’enfants SOS. En effet, le personnel des villages d’enfants SOS est essentiellement local. Vous pouvez vous adresser au Centre National du volontariat (17 rue Falguière – 75015 Paris – Tél. : 01 40 61 01 61). Voici également quelques sites utiles : www.jeveuxaider.com, www.aidez.org, www.congesolidaire.org

 

    • Mission à l’étranger : Dans le monde, nous ne pouvons accueillir de bénévoles dans les villages d’enfants SOS. En effet, le personnel des villages d’enfants SOS est essentiellement local. Pour faire du bénévolat en France, vous pouvez-vous adresser au réseau France Bénévolat qui vous orientera (250 points d’accueils et une plate-forme internet) :  www.francebenevolat.org. Voici également quelques autres sites utiles : www.jeveuxaider.com, www.congesolidaire.org,www.france-volontaires.org

ACCUEIL ET PRISE EN CHARGE DES ENFANTS :

 

    • Documentation sur l’enfance maltraitée : vous pouvez vous adresser à l’ODAS (37 Bd St Germain à Paris), aux services de l’Aide Sociale à l’Enfance ou à la Défenseure des droits de l’enfant.

 

    • Adoption et accueil temporaire : notre association n’est pas un « organisme d’adoption ». Les enfants nous sont confiés par les services de l’Aide Sociale à l’Enfance et nous ne sommes pas habilités à confier des enfants à une tierce personne en dehors de nos villages d’enfants SOS.

 

    • SOS Villages d’Enfants accueille-t-il des enfants malades ou handicapés ? SOS Villages d’Enfants n’est pas compétent pour l’accueil d’enfants malades ou handicapés. L’association « La chaîne de l’espoir » est spécialisée dans cette prise en charge :
      La chaîne de l’espoir
      1 rue Cabanis
      75014 PARIS
      Tél. : 01 45 64 04 64

DEMANDES D’AIDE FINANCIÈRE

  • Nous ne pouvons répondre aux demandes d’aide matérielle ou financière car nous devons assurer les programmes d’actions liés à notre propre mission en France et à l’étranger.

NOUS SOUTENIR

  • Pourquoi SOS Villages d’Enfants fait-il appel aux dons ?
    SOS Villages d’Enfants fait appel aux dons privés pour :
    – la construction d’un nouveau village d’enfants SOS en France
    – le recrutement et la formation des mères SOS
    – la construction et le financement de villages d’enfants SOS dans le monde.
    Ces financements se font sur fonds propres uniquement

 

  • Quelles garanties peut-on avoir de la bonne utilisation d’un don ?
    L’Inspection Générale des Affaires Sociales (l’IGAS) a fait un contrôle en 2000, en France, à Madagascar et au Viet Nam et atteste de la bonne utilisation des fonds confiés à SOS Villages d’Enfants :
    « L’ensemble des activités de SOS Villages d’Enfants financées par la générosité du public est conforme à l’objet même de l’association défini dans ses statuts et aux informations données à ses donateurs et à ses différents interlocuteurs. »
    « SOS Villages d’Enfants qui s’appuie sur un personnel efficace et convaincu de l’importance de la mission de l’association, développe son action avec cohérence, rigueur et transparence ».

 

  • Quand recevrai-je mon reçu fiscal ?
    Si vous faites un don ponctuel à SOS Villages d’Enfants, vous recevrez un reçu fiscal dès enregistrement de votre don.
    Si vous choisissez le soutien régulier ou le parrainage, un reçu fiscal annuel récapitulatif de vos versements vous sera envoyé par courrier en début d’année suivante. Pour les versements 2013, les reçus annuels seront envoyés mi-mars 2014.

BIBLIOGRAPHIE « FRATRIE »

  • Voici quelques titres sur le thème de la fratrie :
    La fratrie creuset de paradoxes de M. Buisson aux Editions L’harmattan – 2004
    Frères et soeurs, complices et rivaux de R. Selles aux Editions Fleurus – 2004
    Les frères et soeurs – les liens complexes de la fraternité de S. Angel aux Editions Laffont – 2004
    Frères et soeurs, une maladie d’amour de M. Rufo aux Editions Fayard – 2002

 

Pour toute information complémentaire, veuillez nous contacter.