Le mur - Pour qu’aucun enfant ne grandisse seul

Pour qu’aucun enfant ne grandisse seul

 

 Le 20 novembre est la Journée internationale des droits de l’enfant. À cette occasion, SOS Villages d’Enfants rappelle qu’aujourd’hui encore, certains enfants grandissent seuls.

 

Pour dénoncer cette solitude des enfants en détresse, SOS Villages d’Enfants vous présente le film « Le Mur », qui rappelle qu’un enfant a besoin de se sentir aimé et soutenu pour s’épanouir.

 

 

J’AIDE CES ENFANTS ISOLÉSJe fais un don

 

En France, des dizaines de milliers d’enfants sont en détresse, vivant sans soutien parental ou dans un contexte nocif, voire dangereux.

 

Dans le monde, ils sont des millions à être orphelins ou à vivre avec leurs familles dans des conditions d’extrême vulnérabilité, exposés à tous les dangers et privés de leurs droits fondamentaux (éducation, sécurité, santé, etc.).

 

  • Ces enfants grandissent seuls parce qu’ils ont perdu leurs parents.

 

Dans le monde, 153 millions d’enfants sont orphelins, ayant perdu l’un de leurs parents ou les deux.

 

Dans 135 pays, SOS Villages d’Enfants les prend en charge, dans ses villages d’enfants SOS où ils retrouvent la sécurité matérielle et affective, le droit à la santé, à l’éducation…

 

  • Ces enfants grandissent seuls quand, trop souvent, ils sont privés de tout soutien familial et d’une figure d’attachement.

 

En France, 300.000 enfants sont suivis par l’Aide Sociale à l’Enfance. Près de la moitié font l’objet d’une mesure de placement et risquent de  grandir seuls.

 

La sécurité affective est un besoin fondamental de l’enfant. C’est pour y répondre que dans les villages SOS, les enfants accueillis sont confiés à un(e) éducateur.rice familiale (« mère SOS »), véritable figure d’attachement, qui veille sur eux 24 h sur 24. Les liens perdurent souvent au-delà du placement.

 

  • Ces enfants grandissent seuls lorsque frères et sœurs sont séparés au moment du placement.

 

SOS Villages d’Enfants place le lien fraternel au cœur de son projet associatif et permet aux frères et sœurs de ne pas être séparés et de grandir ensemble, pendant toute la durée du placement, dans une maison, selon un mode de vie familial.

 

  • Ces enfants grandissent seuls lorsqu’à leur majorité, ils ne bénéficient plus de dispositif de suivi et d’accompagnement.

 

En France, un quart des Sans Domicile Fixe est passé par l’Aide Sociale à l’Enfance.

 

SOS Villages d’Enfants continue à accompagner les jeunes accueillis au-delà de leur majorité : logement, études, formation, emploi… et alerte régulièrement les pouvoirs publics sur les problématiques quotidiennes que vivent ces jeunes sortant de la protection de l’enfance.

 

  • Ces enfants grandissent seuls parce que sans soutien durant leur parcours scolaire, ce qui rend incertain leur avenir socio-professionnel.

 

En France, ces enfants sont 3 fois plus nombreux à être déscolarisés après 16 ans.

 

SOS Villages d’Enfants a mis en place le Programme Pygmalion en faveur de la réussite scolaire des enfants accueillis dans tous les villages d’enfants SOS.

J’AIDE CES ENFANTS ISOLÉS Je fais un don

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants