Accompagner la reconversion de vos collaborateurs avec SOS Villages d’Enfants - SOS Villages d'Enfants

Accompagner la reconversion de vos collaborateurs avec SOS Villages d’Enfants

 

 

SOS Villages d’Enfants propose à ses partenaires de créer un programme d’accompagnement à la reconversion de leur personnel pour les accompagner vers les métiers de pères/mères SOS ou d’aides familiaux au sein des villages d’enfants SOS.

 

 

La famille des villages d’enfants SOS s’agrandit

 

En 2023, SOS Villages d’Enfants ouvrira 3 villages SOS, dans l’Allier et en Charente-Maritime. Il s’agit du début d’une phase de développement sans précédent pour l’association, notamment portée par la loi Taquet 2022, qui rappelle le principe de non-séparation des fratries au moment de leur placement. Une véritable reconnaissance du modèle porté par SOS Villages d’Enfants depuis sa création en 1956 : offrir à des frères et sœurs séparés de leurs parents la chance de grandir ensemble, dans un cadre de vie de type familial.

De nombreux conseils départementaux ont donc choisi de faire évoluer leurs offres d’accueil des enfants éloignés de leurs parents par décision de justice. Ils ont pour cela choisi de faire confiance à l’expertise de SOS Villages d’Enfants. 11 nouveaux villages d’enfants SOS ouvriront ainsi entre 2024 et 2027.

 

Un défi de taille : le recrutement des pères et mères SOS

 

Pour SOS Villages d’Enfants, le principal défi est de recruter et former les pères/mères SOS et aides familiaux qui prendront soin au quotidien des enfants accueillis dans ces villages SOS.

Ces hommes et ces femmes porteront en effet le cœur du projet associatif : offrir aux enfants qu’ils accompagneront la stabilité affective et éducative nécessaire à leur reconstruction. Ce métier formidable, n’est pas sans contrainte et sans exigence. C’est pourquoi il est primordial de trouver les candidats idéaux.

Pour répondre à cet enjeu majeur, l’association s’est dotée d’une cellule de recrutement dédiée et travaille avec l’ensemble des acteurs locaux pour faire connaître ces métiers.

SOS Villages d’Enfants a également choisi de faire appel à ses partenaires dans le cadre d’une démarche innovante.

 

Accompagner la reconversion de vos collaborateurs : une démarche innovante

 

SOS Villages d’enfants propose aux entreprises qui le souhaitent de coconstruire un programme d’accompagnement vers la reconversion de leurs collaborateurs vers les métiers de pères/mères SOS et d’aides familiaux.

 

Concrètement, SOS Villages d’Enfants pourra animer des sessions d’informations collectives, organiser des entretiens individuels et intégrer les personnes intéressées dans son programme de recrutement. Si l’entreprise souhaite mettre en place un projet de reconversion collective, celui-ci pourra s’inscrire dans le cadre du dispositif « Transition Collective » mis en place par le Ministère du Travail.
 

L’équipe partenariats et la cellule de recrutement se tient à votre entière disposition pour esquisser ensemble un programme qui réponde à vos attentes et celles de vos salariés.

 

Un métier unique au sein de la protection de l’enfance

 

Les mères et pères SOS ainsi que les aides familiaux portent tout le cœur du projet associatif de SOS Villages d’Enfants. Présent 24h/ 24 et 7 j/7 aux côtés des enfants, ils incarnent les figures d’attachement et des « tuteurs » de résilience stables.

 

Ces éducateurs et éducatrices familiaux accompagnent 4 ou 5 enfants. Ils sont les premiers repères des enfants et leur rôle est d’organiser leur vie quotidienne : préparer les repas, les accompagner à l’école, aider à faire les devoirs, consoler les chagrins… Tous ces gestes qui paraissent banals dans n’importe quelle famille, prennent ici une importance particulière. Ils aident les enfants à retrouver la stabilité, les repères et l’affection qui leur permettent de se reconstruire et de s’épanouir.

 

Il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme d’éducateur pour exercer ces métiers. SOS Villages d’Enfants a créé un programme de formation continue et de mentorat lors des deux premières années d’exercice.

 

Pour en savoir plus.

 

 

 

 

Dans 3 mois, Marion ne pourra
plus payer son loyer

Pour que majeur ne rime plus avec peur,
protégeons les jeunes de nos Villages SOS.

Découvrez notre action