L'édito d'Inès - SOS Villages d'Enfants

L’édito d’Inès

Manga

 

Je m’appelle Inès et j’ai 15 ans. Je me souviens très bien de mon premier jour au village d’enfants SOS parce que j’avais vraiment demandé à y être accueillie. Je voulais retrouver mon frère et savais que cela ne serait possible qu’ici. J’avais passé 5 ans dans le même foyer que lui. On s’y côtoyait plus comme des enfants parmi d’autres enfants que comme un frère et sa sœur. J’en garde de beaux souvenirs d’amitiés mais j’avais envie de quelque chose de plus profond. Le foyer ressemblait à un lycée, trop grand pour y vivre bien, avec une cantine et plein de chambres. Au village SOS, j’ai trouvé une vie qui ressemblait à celle d’une famille, dans une maison à notre taille, avec une mère SOS, trois enfants d’une autre fratrie et mon frère.

 

Je fais beaucoup de travaux manuels et espère faire un Centre de Formation d’Apprentis à ces métiers. En avril dernier, je suis allée à une convention de culture japonaise à Toulon. Je m’étais déguisée en un personnage de Manga (Bakugo Katsuki de l’animé* MHA) dont j’avais créé le costume. Il était très réussi et beaucoup de visiteurs sont venus faire des selfies avec moi.

 

Les mangas japonais sont depuis longtemps une de mes passions tout comme la culture asiatique. J’aime la K Pop. J’aime aussi le genre nightcore en musique qui consiste à reprendre des chansons connues en les accélérant afin d’en proposer une interprétation vraiment nouvelle. Cela crée plein de belles surprises très prenantes.

 

* film d’animation japonais généralement adapté d’un manga

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants