Prix Helmut Kutin 2021 : trois lauréats ex aequo ! Zuhair Zboun (Palestine), Dina Quispe (Pérou) et Adrolata Nikuze (Rwanda) - SOS Villages d'Enfants

Prix Helmut Kutin 2021 : trois lauréats ex aequo ! Zuhair Zboun (Palestine), Dina Quispe (Pérou) et Adrolata Nikuze (Rwanda)

Chaque jour, les équipes des villages d’enfants SOS veillent à ce que chaque enfant et chaque jeune grandisse avec le soutien et les liens dont il a besoin pour assurer son avenir et devenir le plus fort. De nombreux collaborateurs ont des personnalités inspirantes, et vont régulièrement au-delà de leur mission pour avoir un impact durable dans la vie des enfants et des jeunes.

 

Ces qualités sont présentes chez chacun des près de 50 collaborateurs nominés pour le prix Helmut Kutin de cette année, dont Sylvette Guichard, mère SOS au village d’enfants SOS de Carros.

 

Le processus de sélection du prix a débuté par un vote en ligne qui a réduit la liste des finalistes de 10 à 6. Ensuite, les membres de la Coalition internationale de la jeunesse (IYC) de SOS Villages d’Enfants – un groupe de jeunes du monde entier – ont passé en revue les six finalistes et ont voté pour leurs favoris. Les votes des membres de l’Année ont compté pour 50% et les votes en ligne les 50% restants.

 

Compte tenu de la proximité du nombre de votes obtenus par trois collaborateurs, le conseil d’administration de la Hermann Gmeiner Academy a décidé de confirmer trois lauréats du prix Helmut Kutin 2021!

 

Adrolata Nikuze, une mère SOS du Rwanda, a pris soin de 53 enfants en près de 30 ans au village d’enfants SOS de Gikongoro. Pendant le génocide contre les Tutsis en 1994, Adrolata a fui avec les 10 enfants de sa famille SOS et a vécu en exil trouvant refuge vers la République Démocratique du Congo voisine. « Quand j’ai lu son histoire, j’étais presque en larmes », raconte Napoa, membre de l’IYC du Ghana. « En faire toujours plus, même en temps de guerre, et fuir avec 10 enfants ! Je ne sais pas comment elle a réussi ça. Elle les a gardés en sécurité, même dans le camp de réfugiés, et leur a fait traverser tout cela. Je pense que c’est un exploit remarquable ».

 

Dina Quispe, une mère SOS du Pérou, a élevé une trentaine d’enfants au village d’enfants SOS d’Ayacucho, dont un certain nombre avaient des problèmes émotionnels et comportementaux. Grâce à sa patience, à son amour et son dévouement, Dina les a aidés à atteindre la stabilité émotionnelle. Vladut, un membre de l’IYC de Roumanie déclare : « l’histoire de Dina m’a beaucoup impressionné et me rappelle la mère SOS avec laquelle j’ai grandi ». Anita, un membre de l’IYC du Burkina Faso a ajouté, « peu importe le parcours des enfants ou leur défi, Dina les a aidés à trouver leur vraie personnalité ».

 

Zuhair Zboun, un coordinateur de soins aux jeunes de Palestine, est un mentor auprès de jeunes de Cisjordanie palestinienne depuis une vingtaine d’années. Pendant le confinement dû à la Covid-19, Zuhair a mobilisé des jeunes de Bethléem pour distribuer des colis alimentaires et une aide financière aux familles de la communauté. « Il était parfois un superviseur, parfois un frère, parfois un ami, et parfois un père aussi », explique Jaya Krishna, un membre de l’IYC du Népal. Il ajoute qu’une telle figure tutélaire est très importante pour les jeunes qui quittent la prise en charge SOS pour aller vers l’autonomie.

 

Les lauréats seront honorés lors de l’Assemblée générale de SOS Villages d’enfants en juin 2021. Félicitations aux trois lauréats, aux finalistes et à tous les nominés !

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants