Inauguration d'un poulailler - SOS Villages d'Enfants

Inauguration d’un poulailler

Cot cot codet !  Les bienfaits thérapeutiques des animaux sont connus de longue date. Au village d’enfants SOS de Digne les Bains, ce n’est pas un vain mot. En partenariat avec la ferme pédagogique de la Colline des lutins, un chat, un lapin selon les villas peuvent aider à faire le lien avec les enfants à leur arrivée, après des visites de famille ou au quotidien pour les calmer.

 

Pour les enfants de la villa de Geneviève Danlois (mère SOS), assister à une naissance de lapins pendant le confinement fut riche en enseignements : le cycle de la vie, le rôle de la mère. Les enfants ont aussi appris la patience en renonçant à caresser tout de suite différer leur désir de caresser les lapereaux nouveau-nés, pour les protéger.

Les poules aussi peuvent jouer un rôle. Elles offrent de nombreux avantages. Tout d’abord, ce sont de merveilleuses « recycleuses » d’épluchures et des restes dans les assiettes. Elles sont également très curieuses, amusantes à observer et elles pondent. Elles apprennent aux enfants la responsabilité d’un autre être vivant, le soin de l’autre, ce qui les détourne parfois de leur propre chagrin.

 

Conseils pratiques pour des poules « à visée thérapeutique » :

 

– (selon les régions) entourer la cabanette poulailler d’un grillage fermé la nuit. Objectif :  éviter à nos petits princes d’avoir à apprivoiser un renard !

 

– un « permis poule » peut être délivré par un adulte référent. Objectif : organiser le fait de donner à manger aux poules et de nettoyer le poulailler par les enfants motivés ;

– une caissette en bois peut faire office de bac à nourriture/compost. Objectif : ne pas éparpiller les déchets ;

 

– ne pas oublier un distributeur de graines et de l’eau fraîche à disposition ;

 

-prévoir une porte au poulailler. A ce sujet, au village d’enfants SOS de Digne-les-Bains, sommet du luxe, le poulailler a aussi une porte solaire automatique qui évite d’avoir à ouvrir à l’aube et fermer à la tombée du jour.

-plus l’espace donné aux poules est large, moins elles saccagent le gazon.

 

Quand on appelle régulièrement les poules par un petit nom au moment de les nourrir, par la suite elles répondent rapidement aux injonctions des enfants en accourant. Les câlins deviennent même possible avec du temps et de la patience.

 

C’est par de délicieux œufs bios au printemps que les poules adressent des remerciements pour les soins qui leur sont apportés. Peut-être que les enfants demanderont un jour à remplacer le poulet du dimanche par un repas « sans animal tué » (sic)…

Un œuf par jour, en forme toujours !

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants