Un accompagnement pour terminer ses études - SOS Villages d'Enfants

Un accompagnement pour terminer ses études

Le contrat « Pause toi » est l’un des 3 volets de la politique associative d’accompagnement des adolescents et jeunes majeurs, mise en place depuis un an. Il permet d’accompagner des jeunes majeurs sortis des villages d’enfants SOS depuis un certain temps, et qui rencontrent une difficulté à un moment donné. Cela a été le cas pour la jeune Anaïs, qui a quitté le village SOS de Busigny en 2017.

Une éducatrice spécialisée a alerté la coordinatrice de la politique d’accompagnement des adolescents et jeunes majeurs sur la situation d’Anaïs, qui faisait face à des difficultés pour payer son loyer.

La mise en place d’un contrat « Pause toi » de 3 mois lui a permis de régler les trois derniers loyers de l’année 2019, dans l’attente du versement de sa bourse d’études. Cela lui a aussi permis d’avoir un soutien pour la demande de complément de bourse, qui est une possibilité pour les jeunes ayant connu un parcours en protection de l’enfance. L’accompagnement de trois mois s’est fait grâce aux liens réguliers qu’elle entretient toujours avec le village d’enfants SOS.

Anaïs a terminé sa formation d’aide-soignante cet été et son stage pendant le confinement. Elle a obtenu un CDI dans un EPHAD* où elle est épanouie.

 

 

*Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

 

Cliquez sur le lien ! Politique d’accompagn 4p bd

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants