Retour sur le G7 – SOS Villages d'Enfants

Retour sur le G7

Du 24 au 26 août s’est tenu à Biarritz le sommet du G7. Ce groupe de discussion et de partenariat économique réunit les 7 plus grandes puissances mondiale. La France en assumait cette année la présidence. Le thème de cette année est la lutte contre les inégalités, un choix nécessaire qui permet de veiller à ce que personne ne soit laissé de côté.

 

 En marge de ce rassemblement, la société civile a souhaité porter les recommandations des acteurs non-étatiques dans le cadre des négociations se déroulant durant le sommet.

 

Ainsi, le Civil 7 ou C7, créé en 2000 et composé de représentant.e.s de la société civile a rédigé des recommandations pour que les objectifs fixés par la Présidence française soient atteints.

 

A l’occasion de la Présidence de la France au G7, c’est le collectif Coordination SUD, dont SOS Villages d’Enfants fait partie, qui le coordonne.

 

Ces recommandations portaient sur la réduction des inégalités de genre, sociales, d’accès aux soins et à la santé, mais aussi les inégalités climatiques, ou encore la garantie de la sécurité pour toutes et tous.

 

Cliquez ici pour lire l’ensemble des recommandations du C7

 

 

Le Groupe Enfance de la Coordination Humanitaire et Développement, dont SOS Villages d’Enfants fait partie, a également rédigé trois recommandations à l’attention des Etats présents au G7 :

 

  • Appliquer et promouvoir la Convention internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), et notamment dans leur politique de coopération internationale afin de concourir à l’atteinte des ODD
  • Établir un plan d’investissement mondial sur la période 2020-2030 pour que les droits de l’enfant soient concrétisés d’ici 2030
  • Promouvoir la participation effective des enfants et des jeunes dans la co-construction des politiques publiques et dans leur suivi.

 

Cliquez ici pour lire l’ensemble des recommandations du Groupe Enfance

 

 

A l’issue du G7, le C7 s’est déclaré déçu des mesures et annonces faites par les États, pas encore à la hauteur des enjeux. Si certaines annonces ont été faites, notamment concernant une aide pour la lutte contre les incendies en Amazonie ou encore un soutien financier pour le fonds des prix Nobel de la paix Denis Mukwege et Nadia Murad en soutien aux femmes victimes de violences sexuelles en temps de conflits, nombre des points qui avaient pourtant été évoqués comme des priorités sont restés sans réponse concrète.

 

Pour lire le communiqué de presse du C7 suite au G7, cliquez ici.

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !