Yasmina, ancienne enfant de village SOS en Espagne, porte la voix des enfants placés au Forum de la jeunesse de l’ECOSOC

Yasmina, ancienne enfant de village SOS en Espagne, porte la voix des enfants placés au Forum de la jeunesse de l’ECOSOC

SOS Villages d'Enfants Espagne / ECOSOC

 

Yasmina, ancienne enfant du village SOS de Saragosse, en Espagne, représente la voix des enfants placés au Forum de la jeunesse de l’ECOSOC les 30 et 31 janvier 2017 :

 

 

 » Je suis née le 16 novembre 1997. Je vivais alors comme tous les enfants avec mes parents et ma petite sœur jusqu’à ce que ma mère décède quand j’avais 7 ans. Que la situation change à la maison et devienne plus compliquée. Nous avons connu des difficultés économiques et mon père n’était plus en mesure de s’occuper de nous comme il fallait. Alors chaque semaine, une assistante sociale venait à la maison pour l’accompagner et le conseiller dans notre prise en charge.

 

 

La situation n’a fait qu’empirer et les services sociaux ont donc décidé de nous placer, ma sœur et moi, en village d’enfants SOS. J’avais 12 ans.

 

 

Au début, je ne voulais pas laisser mon père alors je n’ai pas accepté l’idée de vivre en village d’enfants SOS. Mais ils nous ont convaincues que c’était la meilleure solution, pour ma sœur et moi.

 

 

A notre arrivée au village d’enfants SOS de Saragosse, à l’été 2010, j’ai d’abord été très surprise. C’était l’été et beaucoup d’enfants étaient alors en camps de vacances. Il n’y avait alors que peu de monde, cela nous a aidées à nous intégrer rapidement. Le premier soulagement a été celui de ne plus connaître les préoccupations qui n’étaient pas de mon âge.

 

 

Il a été facile de s’adapter à la routine du village grâce à notre mère SOS. C’était encourageant de savoir qu’elle serait à mes côtés chaque fois que j’aurais un problème. Nous vivions, ma sœur et moi, avec deux autres enfants de la même fratrie. Je suis la plus grande des quatre et j’ai l’impression d’être la « grande sœur » du groupe.

 

 

Nous avons eu de nouvelles opportunités en arrivant au village SOS, une nouvelle école, de nouveaux amis. J’étais souvent victimes de moqueries dans mes écoles précédentes mais dans notre nouvelle école, je me suis fait de très bons amis.

 

 

Je n’aurais pas pu être plus heureuse. J’avais tout ce dont j’avais besoin et j’avais le soutien inconditionnel de ma mère SOS. Elle et tous les gens qui nous ont accompagnées au village SOS sont bien plus que des éducateurs. Je leur suis tellement reconnaissante.

 

 

Aujourd’hui j’ai 19 ans et j’étudie les sciences de l’ingénierie informatique à l’Université de Saragosse. Au départ, les gens étaient très surpris quand je leur disais que je voulais devenir ingénieure. Mais grâce à SOS Villages d’Enfants, je réalise mon rêve professionnel. »

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !