Karine, cuisinière et future infirmière - SOS Villages d'Enfants

Karine, cuisinière et future infirmière

 

 

 

Karine, 17 ans vit au village d’enfants SOS de Les Cayes. Issue d’une famille de neuf enfants, elle a rejoint le village d’enfants SOS il y a deux ans parce que son père était violent et abusif. Ses frères et sœurs plus âgés vivent en ville et les jeunes sont placés dans un centre de protection de remplacement.

 

Betti, sa mère SOS, explique que Karine est arrivée avec une attitude légèrement agressive et très méfiante envers tout le monde.
La jeune femme reçoit actuellement le soutien de l’équipe pédagogique SOS et assiste à des séances de soutien psychosocial pour l’aider à améliorer ses relations interpersonnelles, sa gestion émotionnelle et son estime de soi. Elle a fait de grands progrès depuis son arrivée. Alors que ses relations avec les adultes s’améliorent, elle prend de plus en plus confiance en elle.

 

« À la maison, elle respecte les règles de la maison et est très serviable « , dit Betti. « Elle aime les enfants, elle ne se lasse jamais d’être avec eux. Elle joue avec eux et prend bien soin d’eux. » Karine a six frères et sœurs SOS âgés de six à dix ans, elle est donc l’aînée à la maison.

Cuisiner pour devenir infirmière

Karine est actuellement en douzième année. Helene Forestal, conseillère familiale pour SOS Villages d’Enfants, la décrit comme une adolescente très intelligente, avec de bonnes idées et un œil vif pour son avenir. À l’école, ses cours préférés sont la littérature française et les sciences physiques.

 

Karine a participé à l’initiative « Education et autonomisation des jeunes », où elle a bénéficié d’une formation professionnelle en cuisine.
« Parfois, elle court à la maison pour cuisiner pour nous les recettes qu’elle a apprises en classe « , dit Betti en riant.

 

Karine veut devenir chef cuisinière et propriétaire d’un restaurant. Son but, économiser pour pouvoir ensuite étudier et devenir infirmière afin d’aider les gens à être en bonne santé.

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !