Haneen et Hayat sont retournées dans leur famille - SOS Villages d'Enfants

Haneen et Hayat sont retournées dans leur famille

Lorsqu’elles étaient jeunes, Haneen et Hayat* étaient comme de nombreuses jumelles, se suivant toujours l’une l’autre.

Leur relation étroite a aidé les filles, qui ont maintenant 16 ans, à surmonter des moments difficiles de leur vie – et à vivre un nouveau changement : retourner vivre avec leur père biologique et sa femme.

 

Après avoir perdu leur mère à l’âge de trois ans, et leur père n’étant plus en mesure de s’occuper d’elles, les sœurs sont venues au village d’enfants SOS de Bethléem en Cisjordanie. Dans le village, elles ont grandi avec leur frère de 5 ans et leur mère SOS Ensherah.

 

« C’était tellement important pour moi d’avoir mes frères et sœurs dans la même maison », dit Haneen, assise à la table de la salle à manger d’Ensherah lors d’une visite. « Les avoir comme source de soutien, être en contact avec eux, ne pas grandir en ayant des différences dans notre façon de penser ».

« Cela crée un lien fort qui durera toute la vie », dit Ensherah, mère SOS depuis 18 ans. « Ils ont le sentiment d’être là les uns pour les autres ». Grandir séparément ne fait qu’accentuer les différences et peut mettre à mal les relations plus tard dans la vie, explique-t-elle.

 

Hayat* dit qu’elle ne pouvait pas imaginer ne pas grandir sans sa sœur. « Nous ne nous aimerions pas autant que maintenant si nous étions séparés », dit Hayat*.

Leurs relations étroites les ont aidés depuis qu’ils sont retournés vivre avec leur père et leur belle-mère. « Il est vrai qu’il y a une différence entre la vie de ma famille et la vie au Village, » dit Haneen,

je suis si heureuse d’avoir deux familles que j’aime – et où je me sens à l’aise.

« J’aime toujours rendre visite à Mama Ensherah, car c’est elle qui m’a élevée », ajoute Haneen. « C’est ma mère. Je ne l’abandonnerai jamais ».

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !