Gilbert Cotteau - SOS Villages d'Enfants

Gilbert Cotteau

Jeune enseignant, Gilbert Cotteau n’a pas manqué d’être impressionné par les situations familiales dramatiques de certains de ses élèves. Alors qu’il rend une copie avec un zéro, l’auteur du devoir lui déclare, révolté ; « Vous me mettez un zéro parce que je suis orphelin .» Gilbert Cotteau est bouleversé d’autant plus qu’il apprend que ce garçon est séparé de ses 4 frères et sœurs.

 

Le 22 octobre 1953, le déclic va se faire chez lui à partir de la lecture d’un reportage paru dans « La Voix du Nord » sur la réalisation d’un village d’enfants à Imst en Autriche par le Dr Hermann Gmeiner. José Hanu l’auteur du reportage, conclut son article par ces mots : «  N’y aurait-il pas dans notre région un homme pour réaliser un tel village d’enfants ? » Dès lors Gilbert sait que cet homme ce sera lui. Il a 24 ans.

 

Il rencontre Hermann Gmeiner à Imst le 1er novembre et crée en avril 1954 un première association provisoire,« Village d’enfants de Busigny ». L’aventure commençait. Elle fut rude au départ. Jeannine, son épouse, qui l’a beaucoup secondé dans ces premiers moments, pourrait en témoigner. Il a fallu en effet beaucoup de persévérance et de volonté à Gilbert Cotteau pour surmonter les difficultés (son appel sous les drapeaux en Algérie n’étant pas le moindre). Son principal atout était sans aucun doute sa force de conviction liée à un réel charisme grâce auquel il a pu rassembler des soutiens de plus en plus nombreux, notamment des chefs d’entreprise et des clubs service.

 

Son appel est même entendu par une femme, Mme Nollet, qui lui propose d’accueillir, dans sa maison de Connelles, près de Rouen, 8 enfants en difficultés. Elle apporte ainsi une aide remarquable à Gilbert Cotteau en lui permettant de démontrer par l’action que l’accueil de fratries peut être réalisé en France.

L’association nationale « Villages d’enfants SOS de France » est déclarée en février 1956. La première pierre du village de Busigny est posée, en présence d’Hermann Gmeiner, en septembre 1956 et Mme Teillon y accueille ses premiers enfants un an après.

 

La suite appartient à l’histoire de l’association évidemment marquée de l’empreinte du fondateur.… jusqu’en 1970. En effet, au moment même où, sous la présidence d’Yvon Morandat, l’association est en plein essor, Gilbert Cotteau, qui est un créateur né, partira fonder et développer avec succès d’autres associations d’action sociale toujours au service des personnes défavorisées.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !