Annie, pour représenter SOS Madagascar au 9e Forum des jeunes à l'Unesco - SOS Villages d'Enfants

Annie, pour représenter SOS Madagascar au 9e Forum des jeunes à l’Unesco

Annie_SOSarchives« J’ai 23 ans et je suis arrivée au village d’enfants SOS de Vontovorona à l’âge de 3 ans, après avoir perdu mes parents. Je me rappelle mon premier jour au village : la grande et belle maison, les nombreux enfants…

 

Je participe au Forum des Jeunes Citoyens du Monde pour la Planète organisé par l’Unesco, avec 500 jeunes du monde entier qui présentent chacun une réalité de leur pays. Pour ma part, j’ai voulu parler de la pollution et des problèmes de santé générés par l’usage massif de matières plastiques et de la difficulté des jeunes de mon pays à trouver du travail. J’avais préparé mon dossier au village SOS, en en discutant avec les jeunes et les enfants. J’avais aussi travaillé sur Internet et avec l’aide de l’Unesco. Je trouve que le monde va bien mais je m’inquiète beaucoup pour l’environnement et pour les guerres qui chassent tant de malheureux de leurs pays. A Madagascar, le ciel est de plus en plus gris à cause des feux de brousse. Le phénomène prend de l’ampleur. J’ai apprécié la présentation de la représentante du Nigeria qui a créé un blog pour faciliter l’accès des jeunes de son pays au travail. Je suis tellement heureuse de ce voyage, d’avoir vu la Tour Eiffel. J’avais toujours rêvé de venir à Paris…

 

Je fais des études de sciences sociales sur la population et le développement à l’université d’Antananarivo. Je suis en Master 2 et serai diplômée en 2016. SOS Villages d’Enfants m’a donné la chance de devenir ce que je suis. J’ai 5 frères et sœurs qui travaillent tous.

 

Mon rêve est de créer une association qui prenne des enfants en charge. Si je pouvais, je changerais la situation politique de Madagascar : la crise politique détruit tout. Puis je veillerais à donner du travail aux jeunes. Comment peuvent-ils faire ? On leur demande d’avoir 5 ans d’expérience avant de les embaucher !

 

Dans le monde, je voudrais que la circulation des gens soit plus libre. J’ai eu beaucoup de mal à monter mon dossier pour avoir le droit de venir en France assister à ce forum ! Il faut que les cultures se rencontrent et échangent leurs richesses et leurs particularités. »

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !