Travailler ensemble pour le changement - Care for me ! - SOS Villages d'Enfants

Travailler ensemble pour le changement – Care for me !

 

Travailler ensemble pour le changement - Care for me !Cinq ans après l’adoption des lignes directrices relatives à la protection de remplacement pour les enfants, SOS Villages d’Enfants publie un rapport d’évaluation de leur mise en œuvre dans huit pays d’Afrique Subsaharienne.

En décembre 2009, l’Assemblée générale des Nations unies adoptait les Lignes directrices relatives à la protection de remplacement pour les enfants dans le but de renforcer la mise en œuvre de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant (CIDE) pour la protection et le bien-être des enfants ayant perdu la prise en charge parentale ou risquant de la perdre. Les Lignes directrices fournissent des directives aux gouvernements qui se sont engagés à défendre les droits de ces enfants et énoncent les orientations souhaitables en matière de politiques et de pratiques. Elles fournissent également un point de référence pour évaluer la qualité de la protection de remplacement à l’échelle nationale, régionale et locale.

Ces Lignes directrices n’ont cependant pas de valeur juridique contraignante pour les Etats et il n’existe aucun mécanisme officiel de suivi de leur application. Il incombe donc aux organisations de la société civile de suivre et d’évaluer leur mise en application, ce que SOS Villages d’Enfants a entrepris dans huit pays d’Afrique Subsaharienne (Bénin, Gambie, Kenya, Malawi, Tanzanie, Togo, Zambie, Zimbabwe), en collaboration avec l’Université du Malawi et le CELCIS (Centre for Excellence for Looked After Children in Scotland – Université de Strathclyde au Royaume-Uni).

Le rapport de synthèse, Travailler ensemble pour le changement, récemment publié en français, rappelle les responsabilités de chaque Etat et émet des recommandations concrètes à leur attention afin d’organiser le système de prise en charge alternative, de prévenir l’abandon et de renforcer la coordination avec les ONG de protection de l’enfance. Moins d’un an avant l’adoption des Objectifs Post-2015, la publication de cette étude permet aussi de mesurer concrètement l’ampleur des défis à relever par les Etats, les partenaires institutionnels et les ONG afin que ces lignes directrices soient effectivement appliquées…et donc la priorité qui doit être donnée à la protection de l’enfance dans le cadre des ODD.

 

Crédit photo : Jens Honoré

Légende : Portrait de petite fille avec le sourire

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !