SOS Villages d’Enfants Madagascar représentée au Forum des jeunes de l’Unesco - SOS Villages d'Enfants

SOS Villages d’Enfants Madagascar représentée au Forum des jeunes de l’Unesco

Annie_SOSarchivesAnnie Raharimalala, jeune du SISOP (Service d’Insertion Sociale et d’Orientation Professionnelle) d’Antananarivo, « ancienne » du village d’enfants SOS de Vontovorona (Antananarivo), représentait Madagascar lors de la 9e édition du Forum des jeunes qui avait lieu au siège international de l’Unesco à Paris du 25 au 28 octobre.

Dans le cadre du thème général « Les jeunes citoyens du monde pour une planète durable », le 9e Forum des jeunes s’est penché sur la façon dont les jeunes peuvent, engagés comme citoyens du monde, contribuer à créer une planète viable aussi bien au niveau global que local. Ce thème, qui se situe dans le droit fil de la Stratégie opérationnelle de l’Unesco pour la jeunesse 2014 – 2013, a permis d’examiner les défis du développement durable tout en maintenant l’accent sur le changement climatique et les débats autour de la COP 21. Les deux principaux domaines thématiques étaient :

  • Jeunes citoyens du monde dans l’après-2015 ;
  • Jeunes citoyens du monde relevant les défis du changement climatique.

L’éducation et les compétences pour le développement durable et l’employabilité, la diversité et la culture de la paix, ainsi que les droits et libertés ont été sélectionnés comme sous-thèmes principaux relatifs au Objectifs de développement durables (post-2015).

Dans le domaine du climat, les priorités identifiées sont la sensibilisation à travers les médias, la mobilisation du savoir traditionnel et des pratiques locales de gestion de l’environnement et les solutions des jeunes pour faire face au changement climatique.

 

En marge du Forum, Annie nous a parlé de son parcours et nous a confié ses espoirs et ses projets :

« Je participe au Forum des Jeunes Citoyens du Monde pour la Planète organisé par l’Unesco, avec 500 jeunes du monde entier qui présentent chacun une réalité de leur pays. Pour ma part, j’ai voulu parler de la pollution et des problèmes de santé générés par l’usage massif de matières plastiques et de la difficulté des jeunes de mon pays à trouver du travail. (…)Je trouve que le monde va bien mais je m’inquiète beaucoup pour l’environnement et pour les guerres qui chassent tant de malheureux de leurs pays. A Madagascar, le ciel est de plus en plus gris à cause des feux de brousse. Le phénomène prend de l’ampleur… (…) Dans le monde, je voudrais que la circulation des gens soit plus libre. J’ai eu beaucoup de mal à monter mon dossier pour avoir le droit de venir en France assister à ce forum ! Il faut que les cultures se rencontrent et échangent leurs richesses et leurs particularités. »

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !