SOS Villages d'Enfants France en Côte d'Ivoire pour célébrer les 50 ans de l'association partenaire - SOS Villages d'Enfants

SOS Villages d’Enfants France en Côte d’Ivoire pour célébrer les 50 ans de l’association partenaire

 

 

 

Fin septembre, une délégation de SOS Villages d’Enfant France a rendu visite aux équipes, aux enfants et aux familles accompagnés par SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire à l’occasion de l’anniversaire des 50 ans de l’association ivoirienne.

 

 

Isabelle Moret, directrice générale, et Daniel Barroy, président de SOS Villages d’Enfants France, ont fait le déplacement avec des responsables de programmes de la Direction des Programmes Internationaux, qui gère les relations quotidiennes avec les associations partenaires et le suivi des projets internationaux depuis Paris.

 

Le voyage a permis de rendre compte de la situation dans les villages d’enfants SOS en Côte d’Ivoire, de réaliser les efforts consentis par toutes et tous sur place et de constater les résultats de la générosité de nos donateurs ainsi que des bailleurs institutionnels.

 

 

La Côte d’Ivoire a su retrouver le chemin de la croissance économique après une crise post-électorale qui dure depuis 2011. Pourtant, les défis en matière de lutte contre la pauvreté et protection de l’enfance restent nombreux, dans un pays où les moins de 19 ans représentent 53% des 27 millions d’habitants.

Dans ce contexte, SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire est un acteur important et reconnu par les autorités ivoiriennes en charge de la protection de l’enfance. C’est une implication réelle et quotidienne : plus de 430 enfants et jeunes privés de prise en charge familiale sont accueillis au sein des 3 villages d’enfants SOS. Ces villages sont répartis dans le pays, l’un est situé à Abobo-Gare, près d’Abidjan, l’autre à Aboisso dans la région du Sud-Comoé, au sud-est du pays, et le dernier à Yamoussoukro, la capitale du pays, située dans la région des Lacs.

 

Les enfants passent toute une partie de leur vie au sein des villages, où ils sont accueillis en moyenne une quinzaine d’années. Petits, ils sont scolarisés dans des jardins d’enfants et des écoles primaires gérés par SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire. Ces écoles de qualité sont également fréquentées par des élèves des quartiers alentours, ce qui permet aux enfants des villages SOS de faire partie de la communauté locale, et aux enfants des communautés voisines de bénéficier des infrastructures et des programmes de SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire.

Plus tard, lorsqu’ils grandissent et préparent leur avenir, SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire accompagne les jeunes dans leur orientation scolaire et professionnelle.

 

SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire agit aussi en amont des situations de placement, afin de renforcer l’attention accordée aux enfants, à leurs droits et à leur protection au sein des communautés et des familles les plus vulnérables.

 

Dans ce cadre, SOS Villages d’Enfants France, avec le soutien de l’Agence Française de Développement, a lancé le programme ARPEJ, pour Approche Régionale pour la Protection de l’Enfance et de la Jeunesse. Il est déployé pour 3 ans et est mis en œuvre dans 6 quartiers d’Abobo-Gare et Aboisso. Le projet prévoit le développement du programme dans 9 communautés à terme. Il bénéficie déjà aujourd’hui directement à 637 familles et 2 167 enfants.

L’un des volets du programme ARPEJ consiste en un travail de renforcement des compétences parentales, ainsi que des mécanismes communautaires de protection des enfants : 21 comités de protection de l’enfant ont par exemple été mis en place.

Il s’agit aussi d’accompagner les familles et les communautés dans le développement de ressources économiques pour augmenter leur capacité à diversifier et garantir leurs moyens de subsistance et ainsi pourvoir aux besoins des enfants.

 

Lors de la visite, les représentants des communautés partenaires du projet ont pu partager ses premiers effets. Une mère a témoigné de la façon dont la relation à ses enfants s’était améliorée : « On éduque nos enfants, mais on n’a pas la notice ! SOS nous accompagne sur la manière de les éduquer. Comment les aimer, pour qu’ils nous aiment encore plus. Ça nous a beaucoup apporté dans la relation à nos enfants ».

 

Nos collègues ivoiriens nous ont confié que de nouveaux défis attendaient SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire dans les prochaines années. Ils savent qu’ils pourront compter pour cela sur le soutien de SOS Villages d’Enfants France et ce pour les petits projets comme pour les grands. Par exemple, le village d’Aboisso fera l’objet d’une importante rénovation qui permettra de développer de nouveaux services pour la protection de l’enfance, d’accompagner les jeunes dans leur parcours vers l’autonomie personnelle et professionnelle, et de continuer à plaider pour que l’Etat ivoirien augmente les budgets dédiés à la protection de l’enfance.

 

De beaux projets en perspective et de gros efforts à consentir, mais l’attachement aux valeurs de la protection des enfants à travers le monde encourage les équipes dédiées.

 

Encore une fois : bravo, et bon anniversaire SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire !

 

 

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !