SOS Villages d’Enfants à l’honneur dans le rapport 2017 sur les droits de l’enfant

A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, le Défenseur des droits, M. Jacques Toubon, et la Défenseure des enfants, Mme Geneviève Avenard, son adjointe, ont remis au Président de la République le rapport « Droits de l’enfant en 2017 : Au miroir de la Convention internationale des droits de l’enfant ».

 

Dans l’information « Former les professionnels aux droits de l’enfant »*, le Défenseur des droits rappelle qu’il a apporté son soutien au projet de formation des professionnels de l’enfance aux droits de l’enfant porté par SOS Villages d’Enfants et la CNAPE (Convention nationale des Associations de Protection de l’Enfant) :

« Projet européen, il s’inscrit dans un objectif de promotion des droits de l’enfant et de diffusion de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant. Les formations organisées dans ce cadre s’appuient « sur la conviction qu’une approche par les droits de l’enfants, favorisant leur participation, enrichit les pratiques professionnelles et contribue à l’amélioration de la qualité de l’accompagnement dans le champ de la protection de l’enfance » ».

 

Deux ans après l’examen par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU de l’application de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) dans notre pays, le rapport du Défenseur des droits dresse un bilan du suivi des recommandations de l’ONU, en particulier sur les thématiques du droit à la santé et de l’éducation à la sexualité.

Le Défenseur des droits continue de constater un déséquilibre entre les droits énoncés par les textes législatifs et règlementaires et les droits effectivement réalisés pour les enfants, en dépit des évolutions positives du cadre juridique et du lancement de différents plans ou stratégies nationales.

Au regard de ces différents constats, le Défenseur des droits énonce 21 recommandations aux pouvoirs publics.

 

 

 

*Page 67 du rapport