Mise à jour de la situation en Ukraine - SOS Villages d'Enfants

Mise à jour de la situation en Ukraine

Le 24 février au matin, la Russie a lancé une offensive de grande envergure contre l’Ukraine. L’invasion a eu lieu plusieurs mois après que la Russie ait déployé des troupes près de la frontière ukrainienne. Depuis le début des hostilités, l’est et du sud de l’Ukraine ont été les zones les plus durement touchées. Des attaques, notamment des tirs de missiles, ont également eu lieu dans d’autres régions du pays, plus récemment dans le centre du pays. Le bilan civil de l’offensive militaire en cours continue de s’alourdir, les forces russes ayant pris pour cible des bâtiments résidentiels, des écoles, des hôpitaux et d’autres infrastructures essentielles, ce qui entraîne des besoins humanitaires importants dans tout le pays. L’intensité croissante du conflit a contribué à l’augmentation des déplacements internes et des mouvements transfrontaliers, faisant de cette crise des réfugiés celle qui connaît la croissance la plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale. À ce jour, plus d’un quart de la population ukrainienne, plus de 7,1 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays et plus de 5 millions de réfugiés, ont été contraints de fuir leurs foyers. Près de deux tiers des enfants ukrainiens ont été déplacés au cours ces dernières semaines. Des centaines d’écoles et d’établissements scolaires ont été attaqués ou utilisés à des fins militaires, tandis que d’autres servent d’abris aux civils. Selon l’UNICEF, 5,7 millions d’enfants en âge d’être scolarisés et 1,5 million d’étudiants de l’enseignement supérieur ont été touchés.

 

 

SOS Villages d’Enfants Ukraine

Depuis le début de la guerre et malgré une attaque aérienne sur l’un de ses sites, SOS Villages d’Enfants Ukraine a poursuivi et intensifié ses activités pour apporter toute l’aide possible aux familles et aux enfants vulnérables afin d’atténuer l’impact négatif de la guerre. Depuis le début, ses trois principaux programmes (soutien aux familles, soins aux familles et programme d’intervention d’urgence) ont continué à soutenir 492 familles et 1 275 enfants. Les équipes de SOS Villages d’Enfants Ukraine ont très rapidement identifié les besoins croissants et ont fourni de nouveaux services tels que l’aide à l’évacuation, les premiers soins psychologiques ou encore l’aide à l’orientation. Enfin, l’équipe de soutien psychosocial a assuré 210 consultations pour 177 bénéficiaires.

 

En plus des services réguliers mentionnés ci-dessus, quatre nouvelles activités ont été introduites et 6.9331 bénéficiaires directs ont été couverts :

  • Le relogement: SOS Villages d’Enfants Ukraine a fourni une assistance à 770 personnes (560 enfants et 210 adultes) issues de familles d’accueil et de familles de substitution (familles d’accueil SOS et familles d’accueil ne bénéficiant pas du soutien régulier de SOS Villages d’Enfants). Le relogement des familles d’accueil a été organisé et ce dès le début. Un point focal a été identifié au sein de SOS Villages d’Enfants Ukraine, qui a établi la communication avec les associations membres dans les autres pays. Les capacités d’accueil de SOS Villages d’Enfants dans les pays voisins ont été analysées. La plupart des familles ont été relogées en République tchèque, en Pologne, en Autriche et en Roumanie.
  • Travail avec les familles déplacées: Répondre aux besoins de la population touchée dans les différentes régions d’Ukraine est devenu une priorité absolue. Par le biais d’un consortium de partenaires de mise en œuvre, SOS Villages d’Enfants Ukraine a apporté à 2 978 personnes une aide vitale, une évacuation et un transport, la fourniture d’un abri et d’un logement, un premier soutien psychologique ou encore le remboursement des frais d’évacuation d’urgence.
  • Assistance financière: Une somme fixe de 2200 UAH (devise ukrainienne) a été distribuée à tous les enfants et leurs soignants pendant trois mois et a atteint 1452 participants au programme. Bien qu’ils aient rencontré des difficultés en raison du dysfonctionnement des distributeurs automatiques de billets ou de l’impossibilité de trouver des produits disponibles dans les magasins, tous ont réussi à utiliser l’argent reçue de SOS Villages d’Enfants.
  • Soutenir les 113 membres du personnel de SOS Villages d’Enfants Ukraine dans leur déménagement et leur installation dans leur nouveau lieu de travail. Pendant la période de loi martiale en Ukraine, le respect des descriptions de poste et des lignes de subordination actuelles a été suspendu et les nouveaux domaines de travail et responsabilités fonctionnelles ont été déterminés en fonction de l’éducation et des compétences professionnelles de chaque employé.

 

Pays d’accueil des réfugiés ukrainiens

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a forcé des millions de personnes à fuir leurs maisons à la recherche d’un endroit sûr où rester. À ce jour, plus de 5 millions de réfugiés ont franchi les frontières des pays voisins. La Pologne, la Moldavie, la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie sont parmi les pays qui ont accueilli le plus grand nombre de réfugiés. Face à l’urgence et aux besoins humanitaires, les associations membres de SOS Villages d’Enfants ont ouvert leurs portes pour accueillir des enfants ukrainiens et leurs familles.

Jusqu’à présent, les principales activités proposées par SOS Villages d’Enfants se sont concentrées sur la fourniture d’une assistance et d’une protection humanitaire, la fourniture d’un logement, d’une aide alimentaire, la distribution d’articles non alimentaires (kits d’hygiène, vêtements, jouets), l’accès aux services médicaux, la fourniture de MHPSS (soutien en santé mentale et psychosocial) et l’aide à la recherche d’emploi pour les soignants.

 

Faits marquants

Dans les moments difficiles, il est vital de pouvoir rester proche des membres de sa famille et de ses amis pour assurer le bien-être psychosocial des victimes. Dans le contexte actuel, SOS Villages d’Enfants a été en mesure de fournir un abri à des familles entières et à des groupes d’amis.

 

 

SOS Villages d’Enfants Roumanie a notamment offert un abri à Viktoria et à trois de ses amis proches, tous avec deux enfants chacun, qui ont fui la guerre en Ukraine et ont trouvé refuge au village d’enfants SOS de Bucarest. Viktoria a raconté son expérience : « Chez nous, nous avions nos vies, nos familles complètes. Nous avions des projets – certains pour le week-end, d’autres pour l’été, pour l’année prochaine. Maintenant, nous ne savons pas ce que nous allons faire ensuite. Devons-nous faire des projets ? Planifier quoi ? Vers quoi pouvons-nous retourner ? »

 

Les quatre mères et leurs enfants sont arrivés au village d’enfants SOS de Bucarest par l’intermédiaire d’un contact dans l’entreprise où l’une d’entre elles travaillait. La succursale roumaine de cette entreprise était par hasard un partenaire de SOS Villages d’Enfants Roumanie.

 

« Notre souhait était de rester ensemble, mais nous étions presque sûrs que personne n’accepterait d’avoir huit enfants, âgés de trois à quinze ans, et quatre adultes dans le même appartement ou la même maison. Nous sommes reconnaissants à SOS Villages d’Enfants de nous avoir permis de loger tous ensemble dans la même maison. Nous nous sentons beaucoup plus à l’aise lorsque nous sommes ensemble. Nous pouvons nous soutenir et nous réconforter mutuellement », explique Hanna. Elle ajoute que sa sœur et ses parents ont réussi à se rendre en Roumanie et les rejoindront bientôt dans la même maison du village d’enfants SOS de Bucarest. « Ce sera un tel soulagement de les avoir ici », dit-elle.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants