L'éducation des enfants rohingyas reste une préoccupation majeure - SOS Villages d'Enfants

L’éducation des enfants rohingyas reste une préoccupation majeure

 

 

SOS Villages d’Enfants répond aux besoins éducatifs des enfants rohingyas qui n’ont pas accès à l’école dans les camps de réfugiés du Bangladesh.

 

Cinq espaces spécialement conçus pour les enfants mis en place par SOS Villages d’Enfants Bangladesh en février 2018 proposent des activités éducatives et récréatives, ainsi que des aliments nutritifs, à 350 enfants chaque jour. Plus de la moitié des 909 000 Rohingyas vivant dans des camps de réfugiés sont des enfants.

 

Le Bangladesh a lutté pour faire face à l’une des plus grandes crises de réfugiés au monde depuis que des milliers de Rohingyas ont commencé à fuir le Myanmar en août 2017.

 

« Actuellement, le nombre de réfugiés n’augmente pas comme par le passé « , déclare le Dr Enamul Haque, Directeur national adjoint de SOS Villages d’Enfants Bangladesh. « Mais le principal problème est que ces enfants grandissent et qu’ils ne peuvent pas recevoir une éducation adéquate. Ils peuvent seulement recevoir une éducation informelle dans leur propre langue. »

 

« Les espaces spécialement conçus pour les enfants font appel à des parents et des bénévoles rohingyas pour enseigner aux enfants dans leur langue maternelle et ils apprennent également l’anglais de base, dit le Dr Haque. SOS Villages d’Enfants travaille également en réseau avec des organisations partenaires qui gèrent des centres d’apprentissage temporaires dans les camps de réfugiés de la région de Cox’s Bazar. »

 

 

 

La mousson approche

Le Bangladesh est sujet aux glissements de terrain et autres catastrophes provoqués par les cyclones et les pluies de mousson de juin-octobre, ce qui crée des difficultés supplémentaires pour les réfugiés.

 

Selon le Dr Haque, les conditions se sont améliorées depuis la mousson de 2018. Les campagnes de vaccination ont réduit le risque de diphtérie et d’autres maladies évitables. Des mesures ont été prises pour améliorer les services de santé et l’hygiène des réfugiés.

 

 

« Les conditions sont bien meilleures que l’an dernier. Les gens vivent maintenant dans des régions plus peuplées. Ils ont accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène. La situation générale n’est toujours pas idéale, mais meilleure qu’avant. »

 

 

 

Soutenir des centaines d’enfants chaque jour

 

En plus d’offrir des activités récréatives et d’apprentissage aux enfants, les espaces spécialement conçus pour les enfants de SOS Villages d’Enfants offrent un soutien social, émotionnel et nutritionnel aux 350 enfants présents chaque jour. Les enfants apprennent aussi les règles d’hygiène. Ils sont informés de leurs droits et des questions relatives à la protection de l’enfance.

 

SOS Villages d’Enfants Bangladesh espère étendre le programme d’urgence en offrant un soutien nutritionnel, éducatif et hygiénique à 400 enfants des communautés d’accueil, et un soutien pour aider 600 parents et soignants à améliorer leurs conditions de vie. L’expansion des activités dépend d’un soutien financier supplémentaire.

 

 

Le programme d’urgence pour les réfugiés a débuté en février 2018 et devrait se poursuivre au moins jusqu’en juin 2019 avec le budget actuel.

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles