Faire émerger des femmes fortes, indépendantes et épanouies - SOS Villages d'Enfants

Faire émerger des femmes fortes, indépendantes et épanouies

SOS Villages d’Enfants observe que les femmes, aidées ou aidantes, contribuent de façon très significative à apporter du changement dans la protection des enfants et le respect de leurs droits. Ceci n’enlève évidemment rien aux hommes formidables qui participent à ces évolutions.

 

Des femmes motrices du changement

 

Pour son projet RECORDE (Renforcement des capacités des organisations de la société civile pour le respect des droits de l’enfant) déployé par SOS Villages d’Enfants France de 2017 à 2019 au Burkina Faso et de 2017 à 2020 au Mali, les femmes étaient à l’avant-garde (Voir notre article Projet RECORDE au Burkina Faso : les femmes sont à l’avant-garde à ce sujet). 

 

Les ateliers de sensibilisation collective des parents ont été suivis dans une très large majorité par des femmes et des changements de comportement sont intervenus : plus de temps et d’attention accordés aux enfants au quotidien et moins de recours à la violence.

 

Lancé en janvier 2021, le programme ARPEJ (Approche Régionale pour la Protection de l’Enfance et de la Jeunesse), développé par SOS Villages d’Enfants France et déployé au Burkina-Faso, au Togo et en Côte d’Ivoire, donnera une place encore plus importante à la question du genre.

Les activités de renforcement des familles et des communautés pour une meilleure protection des enfants et un meilleur respect de leurs droits seront menées en collaboration avec les associations SOS Villages d’Enfants locales et en partenariat avec Equilibres et Populations, une ONG qui s’implique sur la santé et les droits des femmes et des filles.

 

A travers le monde et au-delà de ces deux programmes, les Programmes de Renforcement de la Famille conduisent les professionnels de SOS Villages d’Enfants à rencontrer des familles fragilisées qui sont composées de femmes courageuses. En leur apportant un soutien et un accompagnement pour prendre soin de leurs enfants, ils leur permettent de construire les hommes et les femmes de demain.

 

C’est notamment le cas de la mère d’Achen qui s’est opposée au mariage précoce de sa fille comme solution à la vulnérabilité de sa famille mais se trouvait sans ressource suffisante pour prendre soin d’Achen et de ses frères et sœurs.

SOS Villages d’Enfants l’a accompagné pour lui permettre de développer une activité professionnelle plus rémunératrice. L’association la soutient également en participant aux frais de scolarité de tous ses enfants et surtout de ses filles ce qui lui tient tant à cœur.

 

 

 
Des femmes révélatrices du changement

 

SOS Villages d’Enfants croit fermement que construire plus d’égalité entre les hommes et les femmes passe par construire plus d’égalité entre tous les enfants, filles et garçons.

 

C’est la raison pour laquelle les mères SOS s’impliquent pour entourer et accompagner les enfants accueillis dans nos villages SOS. Elles soutiennent leurs aspirations sans que la question du genre soit un frein à la construction de leur avenir.

 

 

 

 

C’est ainsi par exemple que Mandy accueillie dans une famille ‘SOS’ au Zimbabwe à l’âge de 8 ans a pu poursuivre des études d’informatique aux Etats-Unis et devenir professeur et responsable des technologies de l’information et de la communication au collège du village d’enfants SOS de Thema au Ghana. Elle est un modèle pour ses élèves.

 

 

 

 

 

De son côté, Thuy au Vietnam a développé sa vocation pour l’accompagnement et l’éducation des plus jeunes enfants au contact de sa mère SOS. Elle dirige aujourd’hui un jardin d’enfants. Son métier lui permet de s’épanouir et de prendre soin de sa propre famille. Elle a aujourd’hui 3 enfants.

 

 

 

 

 

En Jamaïque, c’est l’écoute de sa mère SOS qui a permis à Mackeda de prendre confiance et de développer sa passion pour la physique. Aujourd’hui, elle étudie à l’Université de Technologie de Kingston.

 

 

En cette journée du 8 mars, nous célébrons également les femmes fortes, indépendantes et épanouies de notre association qui rendent possible les actions que nous menons pour accueillir, entourer et accompagner les enfants et leur apporter affection et protection.

 

Pour l’occasion, notre directrice générale Isabelle Moret a également préparé un message. Il s’adresse aux femmes mais aussi aux hommes de l’association, ainsi qu’aux femmes fortes et épanouies en devenir que nous accompagnons :

« A la création de SOS Villages d’Enfants il y a près de 70 ans, ce sont des femmes extraordinaires qui, sous l’impulsion du fondateur de l’association, Gilbert Cotteau, ont accueilli, entouré et protégé des enfants.

Aujourd’hui, ce sont des femmes et des hommes tout aussi extraordinaires qui font vivre SOS Villages d’Enfants au quotidien en France et dans le monde.  

Chacune et chacun contribue à l’avenir des enfants et des jeunes que nous accueillons et accompagnons.

Aujourd’hui, SOS Villages d’Enfants participe à l’émergence de femmes fortes, indépendantes et épanouies demain. »

Isabelle Moret, Directrice générale de SOS Villages d’Enfants France

 

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !