Droits de l’enfant : création d’une délégation dédiée à l’Assemblée Nationale - SOS Villages d'Enfants

Droits de l’enfant : création d’une délégation dédiée à l’Assemblée Nationale

L’Assemblée nationale a créé, mardi 13 septembre, une délégation parlementaire « aux droits des enfants ». Une mesure réclamée depuis plusieurs années par notre association, notamment via le collectif de la Dynamique « De la Convention aux actes ! ».

 

Garantir un meilleur respect des droits des enfants dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques qui les impactent : telle est la mission de la toute nouvelle délégation aux droits des enfants, dont la création a été votée à l’unanimité, le 13 septembre dernier, par la conférence des présidents de l’Assemblée Nationale. 36 députés seront ainsi chargés de développer une expertise et de nourrir les travaux législatifs de l’Assemblée sur les questions liées à la protection et aux droits de l’enfant.

 

Un signe très positif

 

Pour notre association, qui a œuvré pour l’adoption de cette mesure, notamment de manière collective à travers la Dynamique « De la Convention Aux Actes ! », c’est un signe très positif : « Cette délégation permettra aux parlementaires d’adopter une approche transversale pour une meilleure prise en compte des droits de l’enfant dans les projets ou propositions de lois, mais aussi dans le contrôle de l’action gouvernementale, explique Isabelle Moret, Directrice Générale de SOS Villages d’Enfants France. Elle veillera également au respect de tous les droits des enfants, qu’ils soient souvent évoqués comme le droit à la protection contre les violences, ou moins connus, comme le droit à la participation. »

En effet, c’est cette approche par les droits de l’enfant que notre association revendique et met en place elle-même, dans ses programmes et son plaidoyer.

 

Veiller au respect des droits des enfants dans notre politique internationale également

 

Cependant, œuvrant en France et à l’international, nous soulignons la nécessité, pour la délégation, de veiller au respect des droits des enfants non seulement dans les politiques menées en France, mais aussi dans les textes de lois relatifs à la politique internationale. En effet, ce sont les droits de tous les enfants qui doivent être pris en compte et protégés, sans distinction quel que soit leur lieu de vie. Un combat que nous menons également au sein du Groupe Enfance, autre collectif dans lequel nous sommes impliqués.

 

Associer les enfants et les jeunes à la délégation

 

Enfin, pour être efficace, la nouvelle délégation aux droits des enfants devra inclure un autre paramètre essentiel : « il est primordial que des enfants et des jeunes y soient associés. Ils sont les premiers concernés par les politiques qui seront mises en place. Le droit à la participation est un droit essentiel, qui est encore aujourd’hui trop peu effectif », conclut Isabelle Moret.

SOS Villages d’Enfants souhaite donc collaborer rapidement avec les députés intégrant cette délégation, pour améliorer l’effectivité des droits de l’enfant en France et dans la politique internationale. Pour aller plus loin, nous appelons le Sénat à faire de même, en créant à son tour une délégation similaire.

 

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants