24 janvier 2020 : Journée internationale de l’éducation - SOS Villages d'Enfants

24 janvier 2020 : Journée internationale de l’éducation

Le 24 janvier est désormais la « Journée internationale de l’éducation » afin de souligner et célébrer le rôle de l’éducation pour la paix et le développement.

 

Un droit fondamental

 

Chaque enfant a droit à une éducation. Cependant, selon l’UNESCO, à travers le monde :

  • Plus de 250 millions d’enfants et jeunes n’ont pas la possibilité d’être scolarisés ;
  • 617 millions d’enfants et adolescents ne maîtrisent pas les bases des mathématiques ;
  • En Afrique sud saharienne, moins de 40 % des filles en Afrique sud saharienne terminent le collège ;
  • Environ 4 millions d’enfants et de jeunes réfugiés sont déscolarisés.

 

Des millions d’enfants sont ainsi privés de leur droit à l’éducation pour de multiples raisons : pauvreté, discrimination, violence, maladie…

 

La Journée internationale de l’éducation contribue aux réflexions en cours sur la refonte de l’éducation et sa contribution à nos sociétés, dans le cadre de l’initiative Futurs de l’éducation lancée en septembre dernier par la Directrice générale de l’UNESCO et par la Présidente de l’Éthiopie, Sahle-Work Zewde. Cette instance a pour tâche de repenser le rôle futur de l’éducation dans la satisfaction des besoins de l’humanité.

 

La célébration de la Journée internationale de l’éducation doit mettre en évidence sa place centrale dans les ambitions collectives de développement de la communauté internationale, à savoir les Objectifs de Développement Durable pour 2030 (ODD).

 

Comme l’a souligné Mme Azoulay : « L’éducation est la pierre angulaire des objectifs de développement durable : si nous échouons sur l’éducation, toute la structure du développement s’effondrera ».

 

Une priorité pour SOS Villages d’Enfants

 

Offrir une éducation de qualité fait partie intégrante de l’action de SOS Villages d’Enfants. A travers le monde, SOS Villages d’Enfants construit ou soutient des jardins d’enfants et des écoles primaires, secondaires et techniques afin de pallier l’absence de structures éducatives locales ou leur insuffisance.

 

Ces établissements accueillent les enfants et les jeunes des villages d’enfants SOS mais sont aussi largement ouverts aux enfants issus des familles les plus défavorisées du voisinage qui ont ainsi accès au droit fondamental qu’est l’éducation.

 

Ainsi, SOS Villages d’Enfants gère près de 220 jardins d’enfants et 98 000 élèves fréquentent les écoles SOS primaires et secondaires.

 

SOS Villages d’Enfants développe également des centres de formation professionnelle pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes et leur future insertion dans le tissu socio-économique de leur pays.

 

En France, l’ambition de SOS Villages d’Enfants est de permettre à chaque enfant qu’elle accueille dans ses villages d’enfants SOS de cheminer vers la réussite scolaire.

 

Convaincue qu’une partie des difficultés scolaires est liée à la situation de placement, l’association entend tout mettre en œuvre pour favoriser la réussite des enfants qu’elle accompagne. Pour concrétiser cette ambition collective, un programme spécifique, « Pygmalion », a été mis en place dans les villages d’enfants SOS de France.

 

Pour découvrir le programme Pygmalion :

Guide Pygmalion

Les Cahiers SOS n° 8 : Accrochage scolaire en situation de placement. Croire au potentiel de tous les enfants.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !