16 juin : Journée mondiale de l'enfant africain - SOS Villages d'Enfants

16 juin : Journée mondiale de l’enfant africain

Journée de l'enfant africainLa journée mondiale de l’enfant africain est célébrée chaque année en souvenir du 16 juin 1976 où des milliers d’étudiants sud-africains ont manifesté à Soweto pour exiger une éducation de qualité. Des centaines d’enfants ont été tués et blessés par le régime de l’apartheid en place à l’époque.

 

Aujourd’hui, la situation des enfants en Afrique est toujours préoccupante et les dirigeants sont appelées à mettre en place des mesures fortes pour que tous les enfants africains puissent avoir accès à l’éducation, aux soins, à un niveau de vie décent, et soient pris en compte dans les décisions les concernant.

 

SOS Villages d’Enfants lutte pour que les enfants africains, et tous les enfants du monde, voient leurs droits respectés. L’association apporte des réponses concrètes à des situations préjudiciables au développement des enfants.

 

 

En Afrique de l’Ouest et en afrique Centrale, 2 enfants sur 10 n’atteignent pas l’âge de 5 ans 

SOS Villages d’Enfants oeuvre pour l’accès aux soins en ouvrant dans chaque village d’enfants SOS une infirmerie ou un dispensaire accessible à l’ensemble de la communauté environnante.

Dans les conditions actuelles, en 2030 plus de 30 millions d’enfants africains Ne seront pas scolarisés

SOS Villages d’Enfants oeuvre pour l’accès à l’éducation. A Khouloum, au Mali, SOS Villages d’Enfants France, la Fondation Air France et l’Ambassade de France au Mali soutiennent la construction d’une école primaire et secondaire qui démarrera au mois de juin 2017. 315 élèves feront leur rentrée en 2018 dans ce nouvel établissement doté de 9 classes, 1 bibliothèque, 1 salle informatique. La liste complète des équipements est disponible ici.

49% des enfants en Afrique Sub-Saharienne vivent dans l’extrême pauvreté

Dans le cadre du projet RECORDE, financé par l’Agence française de développement*, SOS Villages d’Enfants soutient 13 organisations locales au Burkina-Faso et au Mali afin d’accompagner les familles très vulnérables et les communautés à la prise en compte des droits de l’enfant. Le projet soutient des activité économiques destinées à améliorer les conditions de vie des enfants, l’accès aux soins et leur éducation. Il permet aussi de mettre en place des mécanismes communautaires préventifs permettant de prévenir les cas d’atteinte à la protection de l’enfance, en lien avec les autorités judiciaires.

 

*Ce projet est cofinancé par l’Agence Française de Développement. Néanmoins, les idées et les opinions présentées dans ce document ne représentent pas nécessairement celles de l’AFD. logo_afd_2016

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !