De concert avec des partenaires de la protection de l’enfance, l’association appelle à une vaccination immédiate des professionnels du secteur - SOS Villages d'Enfants
  • SOS Villages d'Enfants
  • Article
  • Article
  • De concert avec des partenaires de la protection de l’enfance, l’association appelle à une vaccination immédiate des professionnels du secteur

De concert avec des partenaires de la protection de l’enfance, l’association appelle à une vaccination immédiate des professionnels du secteur

Depuis plusieurs semaines, l’association demande au Gouvernement que les professionnels de la Protection de l’enfance et du secteur associatif habilité de la protection judiciaire de la jeunesse (associations, fondations, fédérations et collectifs) figurent immédiatement sur la liste de ceux qui ont besoin d’être vaccinés. L’association considère qu’il est dans l’intérêt des personnels, des enfants et des familles, de permettre l’accès prioritaire à la vaccination contre la COVID-19 aux personnels concernés, afin de garantir la sécurité de tous.

 

 

Le 6 avril, un communiqué de presse commun a été diffusé au nom des structures suivantes : Apprentis d’Auteuil, Action Enfance, SOS Villages d’Enfants, La Vie au Grand Air, CNAEMO, ANAMAAF, Groupement Associatif CIThéA, Uniopss, Groupe SOS Jeunesse et la CNAPE.

 

Plusieurs media ont repris et diffusé les messages portés par notre collectif, ce qui a permis une visibilité dans l’espace public, auprès des décideurs politiques et du grand public.

 

 

Le 13 avril, lors d’une réunion inter-associative sur la COVID-19, les partenaires ont interpellé Adrien Taquet, Secrétaire d’État auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l’Enfance et des Familles, sur cette question de la vaccination prioritaire pour nous.

Il n’a pas été en mesure de répondre. Aussi, les équipes de plaidoyer restent impliquées et sont déterminées à faire entendre la voix de leurs associations et de leurs collègues.

Le travail en cours est très actif :

  • Isabelle Santiago, Députée du Val-de-Marne, a relayé notre demande sous forme de courrier au secrétaire d’Etat ;
  • Elisabeth Doisneau, Sénatrice de Mayenne et membre du Conseil National pour la Protection de l’Enfance (CNPE), a interpellé le cabinet avec notre communiqué en insistant plus particulièrement sur la situation des assistants familiaux. Elle a reçu une réponse négative de la part du conseiller parlementaire du cabinet d’Adrien Taquet.

 

 

Le 15 avril, en attendant l’accès à la vaccination pour tous les personnels, une première étape a été franchie : les professionnels de la protection de l’enfance de plus de 55 ans ont désormais accès à la vaccination sur des créneaux dédiés.

Le Premier ministre a en effet annoncé l’ouverture de créneaux dédiés, en centres de vaccination, aux professionnels prioritaires de plus de 55 ans, considérés comme les plus exposés au virus.

Les professionnels de la protection de l’enfance de plus de 55 ans en font partie et peuvent bénéficier de ce dispositif préférentiel depuis le week-end des 17 et 18 avril. Cette solution sera proposée a minima pour les deux prochaines semaines, y compris les week-ends.

Concrètement, les professionnels concernés par ce circuit rapide de vaccination se verront notifier un message par leur ministère ou la collectivité de tutelle, accompagné de la liste des centres concernés. Ils pourront dès lors se présenter sur l’un des créneaux réservés, et se faire vacciner sur présentation d’un justificatif d’éligibilité : carte professionnelle pour les fonctionnaires, déclaration sur l’honneur et bulletin de salaire pour les salariés.

Suivez ce lien pour réserver votre créneau si vous êtes éligible :

https://www.gouvernement.fr/partage/12230-ouverture-de-creneaux-dedies-aux-professionnels-prioritaires-de-plus-de-55-ans-en-centres-de

 

 

La suite ?

L’accès à la vaccination pour tous les personnels de la protection de l’enfance en contact avec le public demeure crucial.

Une question parlementaire (QP) sera déposée par Laurence Rossignol, Sénatrice de l’Oise, dans les jours qui viennent. Elle est en cours de rédaction et réitère notre demande d’inclure les professionnels de la protection de l’enfance dans la liste des personnels médicaux et médico-sociaux prioritaires pour la vaccination, en cohérence avec la stratégie vaccinale aujourd’hui déployée.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !