Le Crédit Coopératif, ou la finance solidaire - SOS Villages d'Enfants

Le Crédit Coopératif, ou la finance solidaire

 

Partenaire depuis 2010, le Crédit coopératif incarne la finance solidaire en soutien à un écosystème d’associations, dont SOS Villages d’Enfants.  

 

Des produits financiers solidaires 

 

La finance solidaire, c’est placer son argent dans le financement de projets à impact social, environnemental ou humanitaire.

 

Banque de l’économie sociale et solidaire, le Crédit Coopératif soutient les actions de SOS Villages d’Enfants avec la mise en place de produits bancaires solidaires au profit de l’association : le Livret Agir, le Livret Jeune Agir et la Carte Agir. Chaque client du crédit coopératif peut alors décider de soutenir une association et reverser une partie ses intérêts pour financer ses projets.

 

Le Livret Développement Durable et Solidaire

 

La banque vient compléter ces dispositifs de la gamme AGIR, avec le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) au profit de SOS Villages d’Enfants.

 

Produit financier qui se démocratise, le LDDS permet d’épargner tout en soutenant le financement d’entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire, des PME et des travaux d’économie d’énergie.  Il permet également de reverser 50%, 75% ou 100% de ses intérêts annuels à une association comme SOS Villages d’Enfants, ou encore de faire un don depuis son livret tout au long de l’année, à l’association choisie.

 

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants