Droit à la santé : Doit-on choisir entre la COVID-19 et la rougeole, la rubéole ou le tétanos ? - SOS Villages d'Enfants

Droit à la santé : Doit-on choisir entre la COVID-19 et la rougeole, la rubéole ou le tétanos ?

Dans près de 70 pays, les programmes de vaccination ont été perturbés voire suspendus à cause de la COVID-19. De nombreux signes alertent sur les conséquences de ces situations :  au Niger, 4 cas de polyo ont été signalés, au Népal et au Cambodge sévissent des épidémies de rougeole, en Ethiopie le choléra et la fièvre jaune emportent des milliers d’enfants².

 

Les vies des 22,9 millions de bébés qui n’ont pas été vaccinés en Afrique cette année, et de 34.8 millions en Asie du sud-est, resteront très fragiles.

 

En France, le confinement a entrainé chez les jeunes un isolement, voire une solitude, pouvant provoquer des angoisses, une perte de repères. Pour ceux étant accompagnés par l’aide sociale à l’enfance, la réduction des équipes, le confinement ou encore la difficulté d’accès aux ordonnances médicales ont entrainé une grande souffrance psychologique, exacerbée par la perspective compliquée de l’après-crise.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants