Népal, lundi 27 avril 2015… avec Abhaya, mère SOS au village SOS de Kavre – SOS Villages d'Enfants

Népal, lundi 27 avril 2015… avec Abhaya, mère SOS au village SOS de Kavre

epa04722198 Children stay with their family in a temporary tent in an open ground in Kathmandu after a powerful earthquake followed by strong aftershocks struck Nepal, in Kathmandu, Nepal, 27 April 2015. Rescue workers in Nepal scoured through mounds of rubble for earthquake survivors as the country's official death toll climbed past 3,000 and new tremors sent shocked survivors scurrying outdoors.  EPA/NARENDRA SHRESTHA

Quelques heures d’une terrible journée pour Abhaya, mère SOS au village d’enfants SOS de Kavre, 3 jours après que la terre a tremblé…  

Abhaya travaille au village depuis plusieurs années. Elle n’en est pas à ses premières secousses… Il ne faut pas rester dans les maisons.

Alors tout le village SOS sort aujourd’hui et découvre le spectacle d’une ville réduite à l’état de poussière. Les environs de Katmandou et de Pokhara sont les plus touchés.

Abhaya vient comme elle peut en aide à ceux qu’elle rencontre. Les camps de secours se sont déployés en si peu de temps…

Dans celui qui se trouve près de l’hôpital Dhulikhem, à environ 5 km du village SOS de Kavre, ses collègues et les jeunes du village se mobilisent. Ils viennent au secours des blessés et de leurs familles.  

En quelques heures, 75 personnes dont les blessures étaient légères  ont été accueillies au camp après avoir été évacuées de l’hôpital…

25 enfants non accompagnés ont été accueillis. Les 20 agents présents sur le site ont fait des allers-retours portant des victimes blessés…

Alors qu’hier Abhaya et ses collègues distribuaient des tentes et des vivres aux victimes, préparées par les autres mères SOS et les jeunes du village…

… aujourd’hui, avec l’aide des enseignants du village et de la communauté, ils ont mis en place un espace de garde pour les enfants.  

Il accueille les enfants isolés sans soutien parental ou en risque de le perdre. Ici, ils peuvent obtenir un soutien éducatif, psychologique et médical. Ce soutien qu’Abhaya et le village d’enfants SOS de Kavre apporte au camp de secours de Dhulukhel, d’autres mères SOS et jeunes du village SOS de Sanothimi l’apportent dans le camp de Byashi dans la région de Bhaktapur.  

La nuit tombe. Elle apprend justement que le village d’enfants SOS de Sanothimi logera de nombreux enfants ce soir…  

 

Pour faire un don.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !