Témoignage d'une mère SOS en Côte d'Ivoire autour de la danse

LEA, MÈRE SOS DU VILLAGE D’ENFANTS SOS D’ABOBO-GARE

mère SOS côte d'Ivoire

Au village d’enfants SOS d’Abobo-Gare, en Côte d’Ivoire, les mères SOS reconnaissent et exploitent de plus en plus les bienfaits du sport et du jeu pour répondre aux besoins des enfants. Ces professionnelles de l’enfance veillent à ce que les enfants qui leur sont confiés reçoivent le soutien nécessaire tout au long de leur développement pour devenir des adultes équilibrés et indépendants. Paul Gbato, Directeur national de SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire, insiste sur le fait que « le rôle des mères SOS dans le soutien éducatif systémique des enfants est central ».

 

Léa, mère SOS dans le village d’enfants SOS d’Abobo-Gare

 

Léa, mère SOS, est reconnue pour son professionnalisme et son altruisme avec les enfants. Les techniques de formation de SOS Villages d’Enfants que Léa a apprises l’ont beaucoup aidées. «Je me souviens que lorsque j’ai rejoint SOS Villages d’Enfants, je n’avais pas compris l’objectif des activités récréatives jusqu’à ce que je sois confrontée au fait de devoir donner des médicaments pour le nez à un enfant de trois ans », nous dit-elle. Elle confie également que ce moment a été un point de départ important qui a marqué l’esprit de nombreux enfants et de nombreuses mères SOS.

 

enfant Côte d'Ivoire

Autre atout de Léa: la danse. En effet, la capacité de commencer à danser se développe chez les enfants avant même qu’ils ne puissent former des mots. C’est un élément fondamental de l’expérience humaine dans toutes les cultures et à toutes les époques qui nous unit tous, quel que soit notre âge. Le développement physique est l’un des avantages les plus évidents des cours de danse pour les enfants. Ils apprennent une grande variété de mouvements et acquièrent conscience corporelle, équilibre, force musculaire, coordination et endurance. Les mouvements exigent que l’enfant utilise tout son corps pour atteindre un niveau de forme physique qui n’a pas d’égal dans d’autres activités. Grâce aux cours de danse, les enfants commencent à comprendre que les possibilités de mouvement sont infinies et amusantes à explorer. Ainsi, ce type de développement cognitif crée chez eux une conscience de la façon dont fonctionne le monde. Grâce aux idées originales qu’elle a proposée, Léa est désormais une mère SOS accomplie et un pilier au sein du village d’enfants SOS.

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !