SOS Villages d'Enfants : les lauréats du prix Hermann Gmeiner 2018 - SOS Villages d'Enfants

SOS Villages d’Enfants : les lauréats du prix Hermann Gmeiner 2018

 

Le Dr Muruga Sirigere, médecin indien au service des communautés vulnérables, soigne bénévolement les plus démunis, en particulier les enfants. Mme Maria Anggelina, militante de la cause des enfants et des femmes marginalisés en Indonésie, a déjà sauvé 40 jeunes, victimes du trafic d’êtres humains. Tous deux sont des « anciens » des villages d’enfants SOS.

Ce sont aussi les deux lauréats du Prix Hermann Gmeiner de SOS Villages d’Enfants International (du nom du fondateur de l’organisation).

 

Le Prix Hermann Gmeiner

Ce Prix a été créé en 1991 par SOS Villages d’Enfants International dans le but de distinguer chaque année le parcours singulier « d’anciens », des adultes qui, enfants, ont été pris en charge au sein de villages d’enfants, structures ou établissements de l’organisation. Les lauréats sont élus par les membres de l’organisation, qui votent pour des finalistes, sélectionnés eux-mêmes à partir de candidats proposés par les associations nationales SOS Villages d’Enfants.

Le prix Hermann Gmeiner ne vient pas honorer seulement une réussite personnelle et professionnelle mais bien plutôt la bienveillance que ces « anciens » reproduisent dans leur entourage proche ou leur communauté, par le soutien qu’ils apportent aux plus démunis. Il rappelle ainsi, de manière heureuse, la force du cercle vertueux que SOS Villages d’Enfants s’efforce de créer au bénéfice de chaque enfant: l’attachement  génère à son tour de l’attachement, la bienveillance crée de la bienveillance…

En témoignent les deux lauréats de 2018.

 

Un nombre de votants record !

Cette année, les lauréats ont été choisis parmi huit finalistes, sélectionnés eux-mêmes à partir de 71 personnes nominées originaires de 30 pays.

Durant un mois, les enfants, les jeunes, les équipes des villages d’enfants SOS et ceux qui soutiennent l’organisation ont eu la possibilité de voter en ligne, chacun, pour une femme et un homme.

Au final, ce sont plus de 120 000 votes qui ont été comptabilisés, un nombre record pour cette distinction !

 

« Pour tous mes frères et sœurs SOS »

Maria Anggelina : « C’est comme un rêve. J’espère que ce que je fais peut aider ceux qui ont eu moins de chance. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenue, dans mon travail et pour ce Prix. Je suis si fière de faire partie de SOS Villages d’Enfants »

Dr. Muruga : « Je me sens honoré de recevoir cette distinction. C’est un grand privilège et j’en suis très heureux. Ce Prix appartient à tous mes “frères et sœurs SOS” dans le monde. En réalité, chacun des nominés est un lauréat ».

 

Leurs plus grands défis ?

Maria Anggelina : « Sauver les victimes de trafic d’êtres humains car il y a beaucoup de trafiquants autour de nous. Un autre défi est de faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance des droits des femmes et des hommes ».

Dr. Muruga : « Pour moi, le plus grand défi a été de devenir médecin. J’ai dû travailler très dur pour devenir membre de cette noble profession. Je n’ai en revanche jamais considéré comme un défi d’être un “ancien” de SOS Villages d’Enfants. J’en parle avec fierté et tous m’acceptent pour ce que je suis ».