Pose de la première pierre du village d’enfants SOS de Beauvais-sur-Matha (17)

©Département17-2017

Dominique Bussereau, Président du Département de la Charente-Maritime et de l’Assemblée des Départements de France, Corinne Imbert, Sénatrice et Maire de Beauvais-sur-Matha, Conseillère départementale de la Charente-Maritime, et Daniel Barroy, Président de SOS Villages d’Enfants, ont posé le vendredi 6 octobre la première pierre du village d’enfants SOS de Beauvais-sur-Matha. Stéphanie Monteuil, sous-préfète de Saint-Jean d’Angély, était également présente.

 

Le 14e village d’enfants SOS en France et le premier en Charente-Maritime

À l’issue d’un appel à projets lancé par le Département en août 2016, c’est l’association SOS Villages d’Enfants qui a été retenue pour la création d’un village d’enfants SOS à Beauvais-sur-Matha. Il s’agit du 14e village d’enfants SOS en France métropolitaine. Le projet s’inscrit dans le cadre de la politique départementale de la protection de l’enfance. Le terrain a été mis à disposition par la commune.

 

Les premiers enfants accueillis en 2018

Le village d’enfants SOS de Beauvais-sur-Matha comportera 8 maisons familiales et offrira 36 places pour des fratries de 0 à 21 ans. Chaque maison familiale accueillera 4 à 5 enfants accompagnés 24h/24 par une éducatrice familiale. Une maison commune abritera les salles d’activités collectives, la Maison des Familles (lieu dédié aux rencontres parents/enfants), les bureaux et les salles de réunion. Les bâtiments respecteront les normes « Bâtiments Basse Consommation » et « Haute Qualité Environnementale ».

Le village d’enfants SOS de Beauvais-sur-Martha accueillera les premiers enfants dès la livraison des premières maisons familiales, qui devrait intervenir en juillet 2018.

 

« Un pari gagnant »

Corinne Imbert, s’adressant à Daniel Barroy : « Je vous remercie d’avoir relevé le défi avec nous. Il y a évidemment un gros effort d’investissement de la part de l’association, financé grâce à ses donateurs et partenaires entreprises. L’atout majeur d’un village d’enfants SOS est bien sûr la fratrie. C’est ce modèle qui nous a séduits, avec des mères SOS remarquables ».

Daniel Barroy a rappelé les fondements du projet associatif « qui a répondu, à travers l’appel d’offres, à votre préoccupation, avec les mêmes exigences ». « La pose de la première pierre de ce 14e village d’enfants SOS », a-t-il souligné, « marque le départ du plan de coopération entre votre collectivité départementale et notre association, le début d’une collaboration qui s’inscrira nécessairement dans la durée. Notre approche est globale, bienveillante et elle s’accompagne d’une bonne gestion. Ce pari de la jeunesse doit aussi être un pari gagnant ».

 

Pour ce projet, SOS Villages d’Enfants a bénéficié du soutien généreux de ses donateurs ainsi que de ses partenaires entreprises :

  • Procter & Gamble
  • La vache qui rit® (Fromageries Bel)
  • Schmidt et Cuisinella (Schmidt Groupe)
  • Capri-Sun (COCA-COLA European Partners France)
  • Fonds d’Action Négobois pour le Mécénat.