Mozambique : le village d’enfants SOS d’Inhambane fortement endommagé après le passage de Dineo

SOS Villages d'Enfants Mozambique / Dineo février 2017 / Crédit : Timothy SpencerSOS Villages d’Enfants Mozambique rapporte que tous les enfants et le personnel du village d’Inhambane sont en sécurité après le passage de Dineo. Le cyclone tropical destructeur, qui a frappé les provinces côtières du sud du pays les 15 et 16 février derniers, aurait affecté 730 000 à 750 000 personnes, selon le Joint Typhoon Warning Center.

 

Simao Chatepa, responsable des programmes chez SOS Villages d’Enfants Mozambique, a confirmé par téléphone qu’aucun enfant et personnel SOS n’ont été blessés par la tempête. Aujourd’hui, des efforts sont déployés pour transférer les enfants vers d’autres villages et maisons SOS du pays, y compris le village SOS de Maputo, la capitale. A noter qu’au Mozambique, SOS Villages d’Enfants compte 6 villages d’enfants SOS.

 

 

 

Reloger les enfants et reconstruire un village SOS fortement endommagé

 

124 enfants vivaient dans le village SOS et 24 autres enfants vivaient dans des maisons de la communauté voisine. Le village d’enfants SOS d’Inhambane est en voie d’intégration dans la communauté dans le cadre du programme dit de « re-innovation »*.

 

Les 15 maisons du village SOS d’Inhambane ont quasiment toutes été fortement endommagées par les puissants vents et la pluie. Le cyclone tropical Dineo aurait causé des dégâts considérables alors qu’il traversait les provinces d’Inhambane et de Gaza, affectant également les familles SOS vivant à l’extérieur du village SOS.

 

Simiao Mahumana, directrice nationale du village d’enfants SOS au Mozambique, a déclaré qu’une évaluation serait faite pour déterminer le moyen le plus rapide d’accueillir temporairement toutes les personnes touchées, y compris les familles bénéficiant d’autres programmes SOS tel que le programme de renforcement des familles.

 

Au moins 70 enfants seront envoyés au village SOS de Maputo, sur la côte sud-est, où des logements et des installations supplémentaires ont été mis à la disposition des personnes évacuées d’Inhambane.

 

Renforcer les équipes SOS pour répondre rapidement aux besoins des enfants et familles affectées

 

L’équipe d’intervention d’urgence de SOS Villages d’Enfants s’apprête à déployer des ressources humaines supplémentaires pour soutenir l’équipe sur le terrain en aidant les familles touchées. En outre, un conseiller d’urgence sera envoyé au Mozambique dès samedi pour évaluer les besoins des familles SOS, des programmes et des communautés à Inhambane.

 

La tempête n’a pas eu d’impact immédiat sur les villages et les programmes de Beira, Chimoio, Maputo, Pemba et Tete.

 

Le village d’Inhambane devait être éliminé cette année et les familles SOS devaient peu à peu déménager dans des maisons au sein de la communauté.

 

 

 

Carte SOS Mozambique*Ce programme touche les villages SOS les plus anciens construits à l’origine avec l’idée de protéger les enfants dans des cocons. Aujourd’hui, la tendance est à l’ouverture de ces villages SOS vers l’extérieur afin de permettre une meilleure intégration des enfants accueillis dans les communautés et d’empêcher leur stigmatisation.