Succès de la pièce de théâtre "J'ai pas l'temps, j'suis pas comme eux"

« J’ai pas l’temps, j’suis pas comme eux » : un vrai succès à Avignon !

Dans le cadre du festival off d’Avignon, à l’Atypik Théâtre, par la Compagnie FOLHELIOTROPE, avec le soutien de SOS Villages d’Enfants. Adaptation et mise en scène : Véronique Dimicoli.

 

Un succès « coup de cœur » ! Ils sont lauréats du prix Tournesol

 

Après une interruption de quelques jours, c’est devant une salle comble que la reprise a eu lieu jeudi 19 juillet ! (une 1re  depuis le début du off…)

 

La pièce fait partie des 10 coups de cœur du off du club de la presse Grand Avignon Vaucluse et les réservations ont été nombreuses. 

 

Merci à Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, d’avoir assisté à la représentation du 27 juillet puis d’avoir participé à un temps de débat avec SOS Villages d’Enfants.  « Bluffé » par la prestation artistique et la force du message Olivier Noblecourt qualifie la pièce « de salubrité publique » et assure l’équipe et l’ensemble des partenaires de son soutien. 

 

Il a été très attentif aux arguments développés en trio par Florine responsable plaidoyer, Delphine mère SOS du village d’enfants SOS de Persan et Hervé responsable du Département Prospective et Plaidoyer de SOS Villages d’Enfants. Les échanges se poursuivront c’est certain.

 

Les partenaires présents ont pu dire leur fierté et féliciter à nouveau tous les acteurs du projet depuis la recherche par les pairs jusqu’au festival qui se termine en beauté.

 

Le parcours de trois jeunes placés en protection de l’enfance

 

Ils sont cinq en scène pour raconter la vie de trois jeunes, Léna, Malik et Cosmina, placés à l’Aide Sociale à l’Enfance, au moment où tout bascule.

Les spectateurs suivent leurs parcours jusqu’à leurs entrées dans la vie d’adulte. Un chœur (deux personnages masqués), symbole du monde adulte et de l’institution à la fois protectrice et indifférente, orchestre cette partition.

Comme l’a qualifiée Olivier Noblecourt, lors de sa présence le 27 juillet, cette pièce est d’une richesse incroyable. Elle réussit à dépasser la vision manichéenne qu’on peut avoir de la protection de l’enfance et elle en croise plusieurs aspects : continuité des parcours, lien avec les professionnels,besoin de soutien affectif et d’accompagnement…

 

 

A l’origine : une recherche universitaire associant les jeunes

 

La pièce est l’adaptation d’une recherche universitaire qui porte sur la transition à l’âge adulte après une mesure de protection : « Les jeunes sortant de la protection de l’enfance font des recherches sur leur monde »*.

 

Une quarantaine de jeunes ont été interviewés par des chercheurs et par d’autres jeunes spécialement formés qui ont été associés à toutes les étapes de la recherche. Leurs propres mots composent l’essentiel du texte. Leurs expressions, leurs codes de langage construisent la musicalité, le rythme et la vérité de leurs récits de vie. L’aller-retour entre les personnages et le chœur trace l’histoire de ces destins à la fois individuels et collectifs.

 

 

Jusqu’au 29 juillet à 9h30

Atypik Théâtre – 95 rue de la Bonneterie – Avignon

04 86 34 27 27

 

 

 

*A l’initiative de SOS Villages d’Enfants et de l’Université Paris Est Créteil (UPEC), coordonnée par l’UPEC, en partenariat avec deux conseils départementaux d’Ile-de-France, SOS Villages d’Enfants et Apprentis d’Auteuil, avec le soutien de l’Observatoire National de l’Enfance en Danger (ONED).