Isabelle Carré devient marraine de SOS Villages d’Enfants aux côtés d’Anny Duperey - SOS Villages d'Enfants

Isabelle Carré devient marraine de SOS Villages d’Enfants aux côtés d’Anny Duperey

 

L’actrice Isabelle Carré a accepté de devenir co-marraine de SOS Villages d’Enfants, aux côtés d’Anny Duperey.

 

L’actrice a à cœur de renforcer son engagement pour la protection des droits de l’enfant et de porter haut et fort les missions de l’association.

 

 

Isabelle Carré, actrice césarisée pour son rôle dans le film « Se Souvenir des belles choses », est engagée dans la protection de l’enfance depuis déjà plusieurs années.

 

C’est lors d’une visite d’un village d’enfants SOS qu’elle a découvert la qualité de l’environnement humain et matériel apporté aux enfants accueillis. L’actrice a pu notamment échanger avec des mères SOS, qui accompagnent au quotidien les enfants en leur apportant stabilité et affection.

 

En octobre 2021, Isabelle Carré était à l’affiche du film « L’enfant de personne » inspiré de l’histoire de Lyes Louffok. Ce film qui met en avant les défaillances du système de la protection de l’enfance a renforcé sa volonté de s’investir pour les enfants et lui a également permis de rencontrer des enfants accueillis en protection de l’enfance.

 

C’est donc tout naturellement qu’Isabelle Carré a accepté de soutenir SOS Villages d’Enfants lorsque l’association lui en a fait la demande.

 

 « Moi-même issue d’une fratrie avec deux frères, je sais à quel point ses liens sont importants. Les enfants accueillis en protection de l’enfance et séparés de leurs parents ont encore plus besoin d’échanger sur leur enfance, parler de leur histoire, et savoir qu’ils n’ont pas été seuls, qu’ils ont des références communes, qu’ils n’ont pas rêvé, ni fantasmé les choses. » témoigne l’actrice.

 

 

Avec Anny Duperey, un co-marrainage sous le signe de la complémentarité

 

Les deux marraines envisagent leur engagement au sein de l’association de façon complémentaire. Investie depuis 1993, Anny Duperey prend son rôle de porte-parole très à cœur et s’exprime régulièrement pour défendre les missions de l’association. La force de la résonnance de son parcours personnel avec les missions de l’association a eu, depuis toutes ces années, un impact fort pour SOS Villages d’Enfants. De son côté, Isabelle Carré apprécie particulièrement de se rendre sur le terrain, pour aller à la rencontre des enfants et des équipes au sein des villages SOS. L’actrice s’est d’ailleurs rendue dès le mois de mai au village d’enfants SOS de Carros.

 

 

 

Elle a pu échanger avec eux en toute simplicité et poser des questions sur la vie quotidienne au sein des villages d’enfants SOS.

 

 

 

 

 

La protection de l’enfance, une cause majeure qui devrait être davantage considérée par les pouvoirs publics selon Isabelle Carré

 

Les questions du maintien de la prise en charge et du respect des droits de l’enfant interpellent particulièrement l’actrice :

« Lorsque j’apprends qu’un SDF sur quatre a été accueilli par l’Aide Sociale à l’Enfance, je me dis qu’il y a énormément à faire. Je pense aussi plus globalement que l’on doit être plus soucieux du respect des droits de l’enfant. L’enfant, comme le bébé, est une personne. Ce n’est pas la possession des adultes, c’est une personne qui a le droit d’être traitée comme un être humain complet et dans le respect de ses droits, et notamment celui d’avoir un avocat ce qui est trop peu le cas dans les situations de protection de l’enfance justement ».

Restez informés : abonnez-vous à notre newsletter !

    Vous voulez suivre l’actualité de SOS Villages d’Enfants ?

    Merci de saisir votre adresse email :

      Votre inscription est bien enregistrée !

      Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse indiquée (cela peut prendre quelques minutes).

      Si vous ne recevez pas votre e-mail de confirmation dans votre boîte de réception, pensez à vérifier vos courriers indésirables ou spams.

      Nous vous remercions très chaleureusement de votre intérêt pour nos actions et pour la cause que nous portons.

      À bientôt,
      SOS Villages d’Enfants